Mais qui es-tu, La Gantoise ?

le
0
Mais qui es-tu, La Gantoise ?
Mais qui es-tu, La Gantoise ?

Premier adversaire de l'Olympique lyonnais lors de cette Ligue des champions 2015/2016, le Koninklijke Atletieke Associatie Gent reste un grand inconnu du public français. Loin d'être favoris, les champions de Belgique en titre espèrent tout de même créer la surprise pour leur grande première en C1.

Mis à part cet amoureux du football intéressé par absolument tous les championnats du monde ou cet homme ayant vécu un temps près de Gand, très peu de passionnés du ballon rond peuvent se targuer de maîtriser l'histoire ou l'effectif de La Gantoise. Et ce ne sont sûrement pas les Lyonnais, premiers adversaires des Belges ce mercredi soir, qui diront le contraire. Interrogés par un journaliste du Het Laatste Nieuws, Hubert Fournier et ses hommes sont restés pour le moins évasifs au moment d'évoquer le niveau des Buffalos. "Est-ce que je peux donner le nom d'un joueur de Gand ? Non. Quand nous verrons l'équipe sur le tableau, peut-être que nous reconnaîtrons des joueurs que nous avons déjà affrontés dans le passé ", reconnaissait Christophe Jallet, imité par Rafael dans la minute : " Je sais très peu de choses sur cette équipe." Hubert Fournier, lui, a préféré insisté sur ce qu'il savait : "Elle a des points forts. Lesquels ? J'ai bien aimé leur attaquant, Depoitre. Il y a aussi Simon qui est percutant sur le côté." La Gantoise a pourtant quelques belles surprises en stock.

"Une belle surprise "


Fondée en 1900 mais professionnel depuis 1980 seulement, La Gantoise a dû attendre l'année passée pour décrocher son premier titre de champion de Belgique. Pour Matthieu Verschuère, qui a évolué avec les Buffalos en 2001-2002, puis de 2003 à 2005, la surprise était énorme, tant les années précédant celle du titre ont été compliquées. Douzièmes en 2012-2013, puis septièmes en 2013-2014, les joueurs de Gand n'étaient pas vraiment destinés à devenir champions en 2014-2015. "Les années où ça se passe très bien, ils finissent dans les 4/5 premiers, et dernièrement, ça a été plus difficile. Et puis il y a eu l'an dernier. Une énorme surprise ! Ils ont terminé champions !" explique Matthieu Verschuère, qui garde encore aujourd'hui un œil sur ce club "familial et sympathique". S'ils ne font pas figure de tête de série dans ce groupe, les Belges veulent tout de même profiter de "ce beau cadeau" pour "faire la fête comme il se doit. Là-bas, les supporters restent au stade jusqu'à deux heures du matin, il y a un grand repas et c'est vraiment super", se remémore l'ancien milieu de terrain.

Si les choses ont bien évolué depuis le passage du Français à Gand, le club reste tout…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant