Mais qui es-tu, la cryothérapie ?

le
0
Mais qui es-tu, la cryothérapie ?
Mais qui es-tu, la cryothérapie ?

De plus en plus utilisées, les thérapies par le froid font un malheur dans les clubs professionnels. Cauchemar pour les joueurs, mais désormais indispensable pour la récupération, le bain glacé n'a pas fini de maltraiter les footballeurs. Pour leur bien, évidemment.

Cristiano Ronaldo a toujours un temps d'avance. Que ce soit sur le terrain face à ses adversaires ou à l'extérieur devant les dangers de l'environnement. Toujours buteur, jamais blessé, le Portugais ne fait jamais les choses à moitié pour préserver son corps et prévenir les pépins physiques. Du coup, alors que la cryothérapie n'était installée que depuis quelques années, CR7 n'a pas hésité à lâcher 25 000 balles dès 2013 pour se payer sa petite chambre à glace personnelle. Et pouvoir ainsi se préparer au mieux aux intenses échéances sportives.

Car la cryothérapie, c'est tout sauf de la rigolade. Au sens large, elle englobe toutes les thérapies par le froid, de la bombe sortie dès qu'un joueur tombe au moindre contact à la poche glacée qu'affectionne Yoann Gourcuff, en passant par le sauna inversé de Ronaldo - capable d'atteindre les -110°C (garanti sans humidité). Mais celle qui est encore la plus intéressante, et qui représente le mieux la cryothérapie, est le fameux bain glacé.

CNN, Ribéry et la cryothérapie

À manier avec précaution


Désormais utilisé par (pratiquement) tous les clubs de L1 et L2, le bain glacé est une valeur sûre. Alors, à quoi sert réellement de se plonger cinq ou dix minutes dans une eau dont la température est comprise entre 8 et 13°C ? "Ça a des vertus anti-inflammatoires et antalgiques, et ça limite la propagation des hématomes, répond un kiné qui a exercé dans deux clubs professionnels et qui préfère rester anonyme. Avec les joueurs, on l'utilisait pour toutes sortes de blessures ou pathologies. « Se plonger dans une eau froide, cela évite la fatigue, ça élimine les toxines et ça permet ainsi une récupération plus rapide. »Anthony Tondut, médecin du SCO Angers Au lieu de mettre une poche de glace, ils allaient faire un bain froid." Mais encore ? "C'est simple : ça évite la fatigue, ça élimine les toxines et ça permet ainsi une récupération plus…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant