Mais qui es-tu, José Riga ?

le
0

Comme c'était pressenti depuis quelques jours, le Belge José Riga a été nommé à la tête du FC Metz pour les deux prochaines saisons avec un objectif de remontée immédiate qu'il a déjà atteint avec deux clubs différents. De quoi donner de l'espoir aux Graoullys.

C'est officiel, la Belgique vient de s'implanter encore un peu plus au sein du FC Metz. Après le président Serin, industriel renommé en Belgique, son conseiller, Dominique D'Onofrio, italo-belge, et José Jeunechamps, belge, un quatrième diable rouge a posé ses valises en Lorraine. José Riga, 57 ans, entraîneur des Rouches du Standard de Liège en 2015, va donc retrouver deux personnes qu'il connaît déjà très bien : Dominique D'Onofrio, qui était son T1 (entraîneur principal, ndlr) à Liège entre 2003 et 2005, et José Jeunechamps, qui avait intégré un peu plus tard l'académie du Standard.

Dans ce terreau belge, qui facilitera au moins son intégration au sein du club, José Riga s'est donc vu confier la difficile mission de faire revenir rapidement les Grenats en Ligue 1. Après 12 clubs, et autant d'expérience, le Liégeois entend bien faire valoir sa philosophie de jeu au sein du jeune effectif messin pour non seulement le faire remonter en première division, mais pour essayer de l'y installer durablement.

Un vrai papa poule


On entend souvent, ici et là, un entraîneur être qualifié de bon ou de mauvais communiquant. Un abus de langage certain quand on sait que le champ de la communication regroupe pour un entraîneur bien des aspects différents. Le premier, et le plus important, est sans aucun doute celui qui touche à la communication d'un entraîneur avec ses joueurs. Et de ce point de vue-là, José Riga semble être un maître. "C'est quelqu'un qui est très proche de ses joueurs. Il est toujours ouvert à la discussion. Que ce soit avec moi ou avec Éric Deflandre, qui lui jouait à droite, il était toujours à l'écoute du ressenti des joueurs. Il donnait son avis, puis écoutait ce que les joueurs avaient à lui dire. Il aime vraiment créer une relation père fils avec ses joueurs ", explique aujourd'hui Philippe Léonard, ancien international belge, qui a évolué entre 2004 et 2005 sous les ordres de José Riga, alors entraîneur adjoint au Standard. Alors, comme tous les papas, José sait ce qu'il y a de mieux pour ses enfants.

Que ce soit en Belgique, au Qatar ou en Angleterre, il a toujours essayé de se fier à sa philosophie de jeu, et n'a pas prévu d'arrêter au FC Metz. "C'est quelqu'un qui aime vraiment beaucoup le football. Il aime repartir de derrière et construire une action. Il aime bien construire par les côtés, il aime bien que ses actions aboutissent à un…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant