Mais qui es-tu, Alexander Søderlund ?

le
0
Mais qui es-tu, Alexander Søderlund ?
Mais qui es-tu, Alexander Søderlund ?

Robert Berić blessé jusqu'à la fin de saison, les Verts sont en quête d'un attaquant. En tête de liste, Alexander Søderlund, un grand, blond, puissant, pas le genre à croquer devant le but. Portrait d'un bosseur qui a bourlingué de Belgique en Italie, en passant par la Bulgarie et même l'Entente Sannois Saint-Gratien.

" Il est venu me voir à la fin d'un match : "Ça faisait longtemps que je n'avais pas eu un duel comme ça." On s'est serré la main, presque à se prendre dans les bras. " Quand il revient sur sa première saison dans le championnat norvégien, Habib Bellaïd est formel : le meilleur attaquant qu'il a affronté est aussi un chic type, Alexander Søderlund. Récent vainqueur de la Tippeligaen avec Rosenborg, le gaillard a survolé le classement des buteurs en inscrivant 22 buts en 27 matchs. Parce que " si tu te troues, tu peux être sûr que lui, devant le but, il ne va pas se trouer ", certifie l'ex-défenseur de Sarpsborg 08. Titulaire aux avant-postes de la sélection, l'international norvégien ne disputera pas l'Euro 2016. Mais il pourrait bien mettre le cap sur la France. À quelques jours de l'ouverture du marché hivernal (le 1er janvier), Saint-Étienne en a fait sa priorité.

Habib Bellaïd : "Tous les matins, je vois des biches devant chez moi"
Chez les Verts, on les aime quand ils prennent de la place. Après Brandão, Ricky van Wolfswinkel, puis Nolan Roux et Robert Berić cet été, voici donc Alexander Toft Søderlund, 28 ans. 1m87 pour 86kg de bidoche à trimbaler dans la surface de réparation, là où le joueur a l'habitude de planter sa tente. S'il ne ménage pas ses efforts dans le pressing défensif, le Nordique ne s'emmerde pas à prendre la profondeur. Son credo ? Faire parler sa puissance dans les duels. Un renard des surfaces à l'ancienne, efficace devant le but, comme les Stéphanois ont pu le constater lors de la phase de poules de la Ligue Europa. Søderlund a marqué devant Stéphane Ruffier lors du match retour à Trondheim contre Rosenborg (1-1), et placé - comme il en a l'habitude - un gros coup de tête face à la Lazio au Stadio Olimpico (3-1).

Les pieds sous la table, des galères et Bonucci

Une semaine avant cette rencontre, le Norvégien foulait déjà la pelouse romaine lors d'un match des éliminatoires de l'Euro perdu face à l'Italie (2-1). " Søder " n'a pas marqué, pour se consoler, il a eu droit à une accolade avec…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant