Mais que va t-il se passer jusqu'à juin 2016 ?

le
0
Mais que va t-il se passer jusqu'à juin 2016 ?
Mais que va t-il se passer jusqu'à juin 2016 ?

Chaque année c'est la même chose : rien ne se passe comme prévu. Alors autant anticiper et imaginer le pire. La fin de saison 2015-2016 en avant-première.

Janvier


Stéphane Moulin s'en est plaint ouvertement, le mercato d'hiver est une aberration dont son club va être la première victime. Ludo Butelle au FC Bruges n'est que le début d'une méchante saignée. Liverpool claque 20 millions pour Cheikh N'Doye, le Milan AC 12 pour Thomas Mangani quand Norwich fait main basse sur le binôme Yohann Andreu-Romain Thomas pour un package à 9 millions. Devant la presse locale, l'entraîneur se la joue couillu : " On a l'habitude, on va s'en remettre, en plus on vient de récupérer Momo. " Comprenez Mohamed Yattara, qui s'apprête à être recyclé après un passage raté au Standard de Liège.

Mais le vrai moment fort du mercato se produit 15 minutes avant sa clôture : en manque cruel d'un vrai numéro 9 vu que Louis van Gaal s'obstine à jouer Anthony Martial en ailier, Manchester United claque 35 millions d'euros sur Guido Carrillo. Oui, l'avant-centre de Monaco. Deux jours plus tard, Lemonde.fr publie la retranscription d'un sms envoyé par Vadim Vasilyev au Pelican : " Carrillo, c'est le pied gauche de Tévez, le droit de Van Persie, avec le jeu de tête de Lacina Traoré. Tkt. " L'ASM a pris soin de négocier un intéressement de 40% sur la prochaine vente. Pendant ce temps, Karim Benzema se reconstruit une image en allant faire un don de plaquettes à l'hôpital Saint-Louis à Paris, scène immortalisée par une séquence de 10 minutes dans Téléfoot. En chaussettes-claquettes, évidemment.


Février


Dans ce mois chargé, une bonne nouvelle pour les fans parisiens : le PSG étrille un Chelsea en ordre dispersé au Parc des Princes. 4-0 et une démonstration de football qui fait dire à l'ensemble de la presse que cette équipe là est désormais en mesure de gagner la Ligue des champions. Cela rigole moins pour l'OM qui s'en prend 5 à San Mamès après avoir concédé le nul à la maison. Plus que l'élimination, c'est le selfie tout sourire et cheveux gominés de Michel publié sur Twitter après le match qui génère un pétage de câble collectif des supporters marseillais. "Disfrutando del…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant