Mais qu'arrive-t-il donc à Coutinho ?

le
0
Mais qu'arrive-t-il donc à Coutinho ?
Mais qu'arrive-t-il donc à Coutinho ?

Sensation de la saison passée malgré un Liverpool triste comme la pluie, l'artiste brésilien est méconnaissable depuis cet été. Explication d'un black-out qui place les Reds dans la panade.

C'est donc avec une double casquette que Jürgen Klopp a débarqué à Liverpool. Celle de rock star et de pompier de service. Mais peut-être avait-il sous-estimé les deux. Probablement qu'il n'avait pas imaginé la Kloppmania qui a embrasé les bords de la Mersey, le culte dont il fait l'objet, et son actu quasiment suivie heure par heure en Angleterre. Mais sans doute n'avait-il pas pris la mesure d'un autre brasier, bien plus préoccupant, qui menace de faire partir la saison du Liverpool Football Club en fumée. Car, en plus de découvrir une équipe totalement à la dérive, le manager allemand doit aussi gérer très vite un cas essentiel au rétablissement des Reds : celui de Philippe Coutinho. Autant être franc : probablement le seul vrai talent actuel des quintuples champions d'Europe (allez, avec Daniel Sturridge en étant sympa). Celui qui l'an passé a permis à ceux qui étaient alors vice-champions d'Angleterre en titre d'exister un peu en Premier League, notamment en seconde partie de saison, à coups de pralines pleine lulu, de passes lumineuses et d'inspirations géniales.

Liverpool a même pu pour une fois se foutre de la gueule d'un club encore plus con que lui en matière de transfert sur ce coup, l'Inter Milan coupable d'avoir lâché sa pépite brésilienne pour à peine 10 millions d'euros après l'avoir laissé macérer sur le banc et prêté à tout bout de champ. Oui, avec Coutinho, il y avait peut-être un après-Luis Suárez au sein de la Maison rouge. "Le gamin a des moments de génie ! C'est un grand joueur qui mérite de porter le maillot de Liverpool", s'enflammait carrément Steven Gerrard, pas toujours élogieux avec les recrues de son club. "Coutinho fait partie de ces joueurs qui, à partir de rien et face à deux défenseurs, peuvent créer quelque chose, une passe décisive ou un but. Il peut changer un match", poursuivait pour sa part son coéquipier José Enrique. Avant que Mauricio Pochettino, qui l'avait dirigé à l'Espanyol Barcelone, n'assène, définitif : "Il a quelque chose de magique dans les pieds. Il a les mêmes qualités que Ronaldinho ou Messi même s'il a encore beaucoup à prouver." En clair, de l'or en barre.

Dessoudé par les anciens


Sauf que depuis le début de saison, le prodige est porté disparu. Un seul but inscrit et deux petites passes décisives en neuf matchs de championnat. En même temps, les stats ne disent pas tout…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant