Mais où s'arrêtera Mario Balotelli ?

le
0
Vous me comparez à Ibrahimovic ? C'est un compliment pour lui !
Vous me comparez à Ibrahimovic ? C'est un compliment pour lui !

À son sujet, son ex-entraîneur à Manchester City Roberto Mancini déclarait récemment : "Je ne pense pas que Mario ait changé. Il est ce qu'il est, et il faut le prendre pour le meilleur et pour le pire." À vrai dire, on le pensait assagi depuis son retour en Italie, au Milan AC. Auteur de treize buts sur les quinze dernières rencontres avec les Rossoneri, il semblait enfin prêt à assumer son statut autoproclamé de troisième meilleur joueur du monde. Mais tout ça, c'était mal le connaître. Triple champion d'Italie avec l'Inter (2008, 2009, 2010), champion d'Angleterre avec City (2012) et surtout finaliste du championnat d'Europe la même année, le bad boy d'à peine 23 ans est bien loin d'être calmé.

La nuit porte conseil

Cet été, "Super Mario" s'est offert une jeune truie tachetée, sommairement baptisée Super. Il s'est aussi chamaillé, par médias interposés, avez le Parisien Zlatan Ibrahimovic : "Vous me comparez à Ibra ? C'est un compliment pour lui !" Puis, il a chambré ses adversaires hollandais d'Eindhoven, éliminés en barrage de Ligue des champions : "À l'aller, on avait été malchanceux. Aujourd'hui, on les a tués." Rien de bien surprenant, finalement, quand on connaît le personnage. Ses plus belles casseroles, c'est hors du terrain qu'il faut aller les chercher. La dernière en date ? Il y a quelques jours à peine. Invité par la ministre de l'Immigration italienne Cecile Kyenge (vous savez, celle qu'on...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant