Mais bordel, pourquoi les Girondins prennent autant de buts ?

le
0
Mais bordel, pourquoi les Girondins prennent autant de buts ?
Mais bordel, pourquoi les Girondins prennent autant de buts ?

Après un gros quart de championnat, Bordeaux possède la 17e défense de Ligue 1. La faute à de nombreuses blessures, mais aussi à un système tactique peut-être trop ambitieux pour des joueurs à l'expérience et à la technique limitées. Un vrai problème, pour une équipe qui ambitionne de terminer dans le premier tiers du classement.

"Le point positif, c'est qu'on n'a pas pris de but." Dimanche dernier, agacé par la performance indigente de ses joueurs face au Montpellier-Hérault (0-0), Willy Sagnol pointait sa seule satisfaction de la soirée. Pour la troisième fois de la saison en championnat seulement, les Bordelais terminaient la rencontre sans encaisser de but, et laissaient les Troyens s'asseoir seuls sur le fauteuil de pire défense de Ligue 1. Pour expliquer le torrent de 16 buts qui s'est abattu en onze rencontres dans la cage bordelaise, il faut remonter à la source, où confluent plusieurs affluents, à la fois tactiques, techniques, et conjoncturels.

Un personnel trop juste


Face à Reims, le début de saison bordelais en Ligue 1 démarre de la pire des manières. Outre la défaite à domicile (1-2), les Girondins déplorent la blessure de Greg Sertic, aligné en défense centrale, qui s'arrache les ligaments croisés du genou gauche, et de Cédric Carrasso, qui après s'être donné une entorse à l'échauffement, refuse de céder sa place à sa doublure, Jérôme Prior. Une erreur que le gardien de 33 ans reconnaîtra par la suite. Et qui le tiendra éloigné des terrains lors des quatre rencontres qui suivront. Alors que le championnat vient à peine de commencer, l'effectif défensif des Girondins est décimé, Lamine Sané étant forfait pour plusieurs mois, après s'être fait nettoyer le genou au mois d'août. Pour faire face, Willy Sagnol réclame en urgence un recrutement, et en toute fin de mercato, Pablo débarque de Ponte Preta, modeste club de D1 brésilienne. Le garçon est robuste, mais ne parvient pas à combler à lui seul les manques criants à chaque poste de la défense frappée du scapulaire.

Des joueurs inexpérimentés...


Devant un Cédric Carrasso toujours aussi impliqué et guerrier, mais dont les réflexes n'iront pas en s'améliorant alors qu'il fêtera ses 34 ans en décembre, Willy Sagnol est forcé d'aligner un quatuor qui ne fait peur à aucun attaquant un peu sérieux. À droite, un poste que le technicien bordelais connaît un peu, Frédéric Guilbert et Milan Gajić sont en concurrence. Le premier, recruté à Cherbourg il y a un an, et qui semble avoir les faveurs de son coach, débute sa première saison en tant que professionnel. Quant au Serbe, récent champion du monde des moins de vingt ans, il s'entraîne depuis quelques jours avec la réserve girondine. À gauche, c'est le…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant