Mais bordel, il joue quand, Michy ?

le
0
Mais bordel, il joue quand, Michy ?
Mais bordel, il joue quand, Michy ?

Depuis le début de l'Euro, Michy Batshuayi est plus que jamais titulaire sur le banc des Diables rouges, à la fin de la hiérarchie offensive décidée par Marc Wilmots. Et c'est bien dommage.

Michy Batshuayi peut tirer la gueule. On joue la 87e minute, la Belgique mène 1-0 contre la Suède depuis le but de Radja Nainggolan. C'est le dernier match de poule, et les Belges sont assurés de se qualifier pour les huitièmes de finale. Mais Wilmots décide alors de faire sortir son buteur titulaire, Romelu Lukaku. Divock Origi et Dries Mertens sont déjà entrés en jeu sur les ailes, au moment où il fallait faire pression pour ouvrir le score. Il reste donc deux options pour remplacer l'attaquant d'Everton : Christian Benteke ou Michy Batshuayi. Finalement, le sélectionneur belge opte, encore, pour le premier, qui n'a pourtant pas montré grand-chose ni cette saison, ni dans cet Euro. Même lorsque son équipe n'a plus rien à jouer, Michy est obligé de rester sur le banc. Il n'a toujours pas disputé une seule minute dans la compétition.

Chacun son tour, sauf lui


Pendant la préparation, Michy Batshuayi n'a pas suffisamment montré, c'est une certitude. Remplaçant contre la Suisse et titulaire contre la Finlande, il n'a pas inscrit un seul but. Et puis, quand on voit la concurrence à son poste, c'est loin d'être un scandale qu'il ne parte pas avec l'étiquette d'attaquant numéro un. Alors, logiquement compte tenu de la saison écoulée et de la carte de visite des différents buteurs belges, à l'heure d'entamer l'Euro, Romelu Lukaku est le titulaire indiscutable devant Christian Benteke. Divock Origi et Michy quant à eux, doivent se partager les miettes. Mais contre l'Italie, pour le premier match, Lukaku passe totalement à côtés de son match, incapable de convertir les caviars d'Eden Hazard et Kevin de Bruyne. Mené, Marc Wilmots surprend tout son monde en faisant entrer Origi, normalement le dernier dans la hiérarchie des attaquants.


"Oui, j'ai été un peu surpris. Le coach devait penser que c'était plus intéressant de le mettre lui. Christian (Benteke) et moi n'avions rien à dire à ce sujet, expliquait-il à La Dernière Heure après le match. Je ne sais pas si j'ai autant de crédit que les autres attaquants. Mais on rigole bien entre nous. La concurrence…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant