Mais au fait, ils veulent dire quoi ces blasons ? Partie 10

le
0
Mais au fait, ils veulent dire quoi ces blasons ? Partie 10
Mais au fait, ils veulent dire quoi ces blasons ? Partie 10

Ils sont les premiers repères de l'identité visuelle des clubs et ont généralement une place de choix sur tous les maillots. Qu'ils soient moches, magnifiques, compliqués ou au contraire simplistes, les blasons ont tous des petites histoires à livrer.

Association sportive Nancy-Lorraine


Au même titre que celui de Sedan ou de Rennes, le blason de l'AS Nancy-Lorraine est un de ceux qui intriguent le plus en France. Si cela fait longtemps que le chardon n'a plus piqué en Ligue 1, il mérite tout de même qu'on se penche sur son histoire. Oui, si cet emblème et la devise qui l'accompagne, " Qui s'y frotte s'y pique ", peuvent prêter à sourire, ils sont pourtant historiques dans la ville de Nancy. Le blason du club a beau avoir été récemment remis au goût du jour, le chardon et la devise n'ont eux pas bougé. Et ils ne bougeront sans doute jamais. Comme c'est souvent le cas, le club n'a pas hésité à puiser dans les armoiries de la ville pour bâtir son identité visuelle. Les armes de Nancy font effectivement la part belle au chardon lorrain depuis belle lurette. Depuis la période de régence des ducs de Lorraine, et plus précisément depuis celle du duc René II. Le 5 janvier 1477, ce dernier affronte à Nancy le duc de Bourgogne Charles le Téméraire. Les locaux remportent la bataille et permettent aux duchés lorrains de rester indépendants. À cette période, les ducs lorrains font leur la devise " non inultus premor " (" nul ne me touche sans impunité "). Il s'agit là d'une référence directe au chardon lorrain, à qui les ducs réservent une belle place sur leurs armoiries. En 1575, Charles III autorise enfin la ville de Nancy à utiliser cet élément végétal sur ses propres armoiries. Peu à peu, la célèbre devise dérive vers " Ne toquès mi, je poins " (" Ne me touche pas, je pique ") et vers " Qui s'y frotte s'y pique ". Sur le blason apparaît également l'année de création du club, 1967, le tout sur un écu aux couleurs emblématiques de l'ASNL, le rouge et le blanc. À quand un match contre des Écossais ? Un Chardonico quoi.

Associazione Sportiva Roma


[IMG…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant