Mais au fait, ils deviennent quoi, les Nantais du Genoa ?

le
0
Mais au fait, ils deviennent quoi, les Nantais du Genoa ?
Mais au fait, ils deviennent quoi, les Nantais du Genoa ?

Ce dimanche, pendant que Serge Gakpé et Issa Cissokho iront défier l'Atalanta sur ses terres, leurs ex-coéquipiers tenteront, eux, de faire tomber les Verts sur la pelouse de la Beaujoire. Près de six mois après leur départ de la Jonelière, les deux anciens Nantais luttent toujours pour s'imposer dans l'effectif de Gian Piero Gasperini. Ce qu'ils n'avaient pas forcément imaginé en quittant le cocon jaune et vert.

Beaucoup vous le diront : faire son trou à l'étranger quand on n'a connu que le championnat français et qu'on approche de la trentaine est loin d'être une partie de plaisir. Qui plus est en Italie où le jeu est réputé pour être fermé et particulièrement tactique. Dans le cas de Serge Gakpé et d'Issa Cissokho, transférés l'été dernier après respectivement quatre et cinq ans de bons et loyaux services au FCN, l'histoire n'a pas dérogé à la règle. Arrivé en fin de contrat, l'attaquant togolais s'est laissé séduire par le projet génois dès le mois de février 2015, refusant même une offre du Torino dans les toutes dernières heures du mercato. Interrogé par 20 Minutes sur ce choix qui a pu surprendre à l'époque, l'intéressé répondit simplement : " Le Genoa m'a mieux dragué !" Point. Pour Issa Cissokho, en revanche, l'affaire fut classée bien plus tard. Au milieu de l'été, le FC Nantes officialise le départ de son latéral droit pour 500 000 euros après 150 matchs disputés sous la tunique jaune et vert. Ni une ni deux, direction la Ligurie et le Genoa, sixième du dernier championnat et surprenante formation qui a récemment vu éclore Mattia Perin et Stefano Sturaro.

Le revers de la médaille


Six mois et dix-huit journées de Serie A plus tard, l'heure du premier bilan a sonné pour nos deux expatriés. Alors que tout semblait bien débuter pour Issa Cissokho (six titularisations sur les sept premières journées), Gasperini s'est soudainement mis à le laisser de côté au profit du Portugais Diogo Figueiras et du jeune Italien Armando Izzo. Rapidement (trop ?) lancé dans le 3-4-3 du technicien génois, l'ancien Nantais passé par Carquefou a peu à peu perdu la confiance du coach, au point de n'avoir joué qu'une heure et quart depuis le 28 octobre. "J'ai connu une très bonne préparation et j'ai enchaîné les matchs amicaux où je pense avoir répondu à ce qu'on me demandait. D'ailleurs, ma saison a ensuite débuté avec six titularisations. Mais du jour au lendemain, disparition totale ! Je n'ai pas eu d'explications du coach qui fait des choix que je respecte", déclarait, amer, l'intéressé au journal L'Équipe au moment des fêtes.

La Sampdoria remporte un immense…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant