Mais au fait, c'est quoi le CHAN ?

le
0
Mais au fait, c'est quoi le CHAN ?
Mais au fait, c'est quoi le CHAN ?

Le Championnat d'Afrique des nations (CHAN), quatrième du nom, se déroule en ce moment même au Rwanda. Ne peuvent y participer que des joueurs évoluant dans leur propre pays. Si les stars sont donc exclues du rendez-vous, c'est pour permettre justement aux talents locaux de pouvoir s'exprimer, avec à terme la volonté d'élever le niveau de jeu général sur le continent…

  • Une compétition parallèle à la CAN

    Attention à ne pas se tromper de déterminant : on dit la CAN car il s'agit de désigner la Coupe d'Afrique des nations et le CHAN car il est question ici du Championnat d'Afrique des nations. Les deux compétitions ont des noms très proches car leur principe et leur fonctionnement le sont aussi. Dans les deux cas, il s'agit d'un tournoi mettant aux prises des sélections africaines avec une phase de poules puis des matchs à élimination directe jusqu'à la finale. Le rythme n'est pas encore bien défini mais a priori on se dirige vers l'organisation d'une CAN à chaque mois de janvier des années impaires et d'un CHAN à la même période les années paires. La différence majeure ? Quand la Coupe d'Afrique des nations, à la manière d'un Euro, ne propose aucune restriction particulière au moment de choisir les 23 joueurs qui composeront une des sélections participant à l'événement (à condition bien sûr qu'il ait la nationalité du pays en question), le Championnat d'Afrique des nations ne concerne que les joueurs évoluant dans le pays de leur nationalité. Donc pour être plus clair, pas de Nkoulou, de Yaya Touré, d'Aubameyang ni de Gervinho ou de Khazri mais de parfaits inconnus sous contrat avec le Tonnerre de Yaoundé, l'Étoile du Sahel, l'ASEC Mimosas ou l'AS Pélican.

  • Une occasion pour des nations mineures d'exister

    Les stars absentes, les cartes sont redistribuées. Déjà que les surprises sont nombreuses avec la CAN – souvenez-vous la récente victoire de la Zambie de Renard – et qu'il n'est pas garanti de briller avec de gros noms, là dans le cas du CHAN, la compétition s'avère particulièrement ouverte et indécise. Depuis sa création en 2009, elle a livré trois vainqueurs différents en trois éditions : la RD Congo, la Tunisie et la Libye, champion en titre absent cette année car éliminée au stade des qualifications par le Maroc et la Tunisie. Les qualifications ont d'ailleurs été conçues de manière assez étonnante avec une répartition régionale. La zone…



  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant