Mairie de Marseille : trop-plein de candidats à gauche

le
0
La ministre Marie-Arlette Carlotti et le président de la communauté urbaine Eugène Caselli viennent de se lancer dans la bataille.

Le retour de Bernard Tapie à Marseille et les tergiversations de Jean-Claude Gaudin, le sénateur maire UMP, semblent aiguillonner les appétits à gauche pour 2014. Coup sur coup, deux prétendants socialistes viennent d'affirmer leurs ambitions. Marie-Arlette Carlotti, la seule ministre marseillaise, comme elle aime à se présenter, a lancé son think-tank «Marseille et moi» mercredi soir. L'association présidée par un éminent professeur de médecine, Jean-Louis San Marco, qui avait quitté le PS et avait soutenu Gaudin lors des municipales de 2008, doit lui servir de boîte à idées pour élaborer son programme. Pas question pourtant d'annoncer sa candidature, pour le moment, car elle est ministre. «Ce n'est pas rien de se présenter à la mairie de Marseille. Il serait bien arrogant de le faire sans un projet», insiste-t-elle. Mais pas ques...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant