Mailly : «François Hollande a menti par omission» sur la loi Travail

le , mis à jour à 08:48
21
Mailly : «François Hollande a menti par omission» sur la loi Travail
Mailly : «François Hollande a menti par omission» sur la loi Travail

Après les quatre mois de mobilisation contre la loi Travail, Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO et adhérent du PS depuis 1986, a pris sa plume et l'a trempée dans le vitriol. Intitulé « les Apprentis sorciers : l'Invraisemblable histoire de la loi Travail »*, ce livre, qui sort le 30 novembre, dévoile les coulisses d'un accouchement au forceps de la plus grande réforme sociale du quinquennat. Une charge sans concession contre le président de la République.

 

Vous réglez vos comptes avec François Hollande ?

Jean-Claude Mailly. Ce n'est pas l'objet, mais j'ai trouvé toute la séquence de la loi Travail hallucinante. Sur la méthode, et surtout sur le fond. J'ai côtoyé trois présidents de la République : François Hollande est celui qui parle le plus du dialogue social et qui en fait le moins.

 

Il n'y avait pas matière à écrire un livre sous la présidence Sarkozy ?

Il ne s'est jamais dit de gauche ! La loi Travail, c'est le non-respect du code du travail, le passage en force avec le 49.3 pour imposer un projet ultraminoritaire. Comment est-ce possible, de la part d'un président de la République dit de gauche ? Un président qui en octobre 2015 s'est posé en rempart à l'inversion des normes et qui quatre mois plus tard l'impose dans le projet de loi ! François Hollande a menti par omission. Le social n'a jamais été sa tasse de thé. Il s'est coulé dans le moule d'une politique néolibérale, sans jamais l'assumer.

 

Vous semblez ménager Manuel Valls. Pourquoi ?

Pas spécialement. Malgré un comportement autoritaire, il a une culture républicaine. Il a exécuté ce que lui a demandé le président.

 

Vous accusez la CFDT de connivence avec le gouvernement. Un tel déballage peut-il réconcilier les salariés avec le syndicalisme ?

Avec Laurent Berger, nous avons deux conceptions très différentes du syndicalisme. J'affirme qu'il y a eu un deal entre le président de la République, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 il y a une semaine

    Pas du tout il faut surtout retrouver la confiance et le dialogue. Là est la place du syndicat et toute autre approche sera un échec.

  • 445566ZM il y a une semaine

    Le nouveau président, pourra t-il affronter les syndicalistes ? Pourtant, pour activer la vie économique il faut d'abord remettre à leur place les syndicats politisés.

  • M8252219 il y a une semaine

    L'exemple doit venir d'en haut . réduction de moitié du nombre des parlementaires , réduction drastique du cout du sénat ; réduction du nombre des élus locaux et régionaux de 75% . Éviction systématique de la fonction publique de toute personne convaincu de détournement de fond , de prise illégale d’intérêts , d'abus de bien sociaux .

  • 445566ZM il y a une semaine

    Savez-vous pourquoi les syndicalistes enragent contre cette loi ? Principalement parce que elle comporte une possibilité d'organiser un référendum dans les entreprises, où la majorité silencieuse peut s'exprimer. Les syndicats s'arrogent le droit de représenter tous les salariés, ce qui finit trop souvent par la destruction des unités de production, et le chômage. Merci monsieur Valls pour avoir fait passé cette loi.

  • jackie il y a une semaine

    nous pouvons faire sans aucun syndicats, comme sans aucun fonctionnaires, exemple sur d'autres pays ou tout va bien sans eux, et la nous allons y gagner

  • t_n_t il y a une semaine

    un parasite

  • M4189758 il y a une semaine

    JPi- Ce sont les programmes communs du PS de 1981 et de 2012 qui ont menti. Croire c'est facile,le vivre c'est autre chose.

  • bpasseri il y a une semaine

    hollande n'a jamais menti, il n'a jamais ouvert un seul dossier, ceux qui le critique sont encore plus nul, ils veulenet seulement un chèque et un poste de direction

  • frenchto il y a une semaine

    Monsieur Mailly, merci de retourner vous coucher. Il faudra vous y faire, pour gagner sa vie, il faut travailler c'est comme ça

  • M7049103 il y a une semaine

    Deneuve et les autre intermittents du spectacle trouve la loi travail très bien pour toucher ses indemnités de chômage et pelloux ses abattements fiscaux de journalistes