Mailly (FO) : «Notre combat contre la loi Travail n'est pas fini»

le , mis à jour à 07:22
3
Mailly (FO) : «Notre combat contre la loi Travail n'est pas fini»
Mailly (FO) : «Notre combat contre la loi Travail n'est pas fini»

La rentrée syndicale a sonné. Mercredi, Jean-Claude Mailly (Force ouvrière) se rendra à Nantes pour un meeting commun avec l'ensemble des leadeurs syndicaux anti-loi Travail. Le 10 septembre, il participera à la Fête de l'Humanité, de quoi faire se retourner dans leurs tombes les anciens patrons de FO. Pour le secrétaire général, le combat doit continuer. Il rappelle également à l'ordre les candidats à la présidentielle et règle ses comptes avec Emmanuel Macron, Pierre Gattaz (le patron du Medef) et... François Hollande.

 

 

Vous ferez meeting commun mercredi avec Philippe Martinez. C'est un rapprochement entre FO et la CGT ?

JEAN-CLAUDE MAILLY. J'ai répondu à l'invitation lancée par l'union départementale FO de Loire-Atlantique, comme les sept responsables d'organisations étudiantes, lycéennes et de salariés qui ont également été conviés à Nantes pour un meeting commun sur la loi Travail. Nous sommes dans une unité d'action. Ce n'est pas parce que cette loi est passée avec le 49-3 cet été que c'est fini. Nous appelons le 15 septembre à une nouvelle journée de mobilisation dans une quarantaine de villes.

 

N'est-ce pas la manif de trop ?

Non. Cette date avait été arrêtée dès le début de l'été. Les camarades ont levé le pied à juste titre après les attentats de Nice. L'objectif est de montrer qu'on ne laisse pas tomber, même s'il y aura moins de monde qu'il n'y en a eu. Et cela ne veut pas dire qu'après le 15 septembre, il y aura encore des manifs. Maintenant, il va y avoir une bataille juridique à mener.

 

Vous voulez jouer la montre pour empêcher l'application de la loi ?

Le gouvernement a jusqu'à la fin de l'année pour rédiger les 134 décrets. Nos services juridiques travaillent d'arrache-pied pour trouver les axes de recours. Il n'est jamais trop tard.

 

On vous annonce à la Fête de l'Huma, samedi 10 septembre. Avec les communistes, c'est la lune de miel ?

J'y ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jeepinv il y a 3 mois

    On sent chez ce syndicaliste une grande hauteur de vue et une parfaite compréhension de l'économie globalisée.

  • gl060670 il y a 3 mois

    ils bloquent avant, pendant et maintenant après une loi .

  • awsdf il y a 3 mois

    Il n'en a pas fini avec la bêtise non plus visiblement. Evidemment lui les salariés et les chômeurs il s'en fou.