Maigre accord à la conférence de Doha sur le climat

le
0
Les 192 pays réunis au Qatar pour prolonger le protocole de Kyoto ont accouché samedi d'un texte décevant.

Il était entendu que la conférence sur le climat qui s'est achevée samedi à Doha (Qatar) avait de faibles ambitions. Le résultat est en deçà des prévisions. Les 192 négociateurs ont tout juste réussi à s'entendre sur une deuxième période d'engagement pour le protocole de Kyoto. Encore a-t-il fallu que le vice-premier ministre qatarien Abdallah al-Attiya, qui présidait les débats, passe en force contre la Russie.

La portée de ce Kyoto 2, prévu jusqu'en 2020, est relativement faible. Le Canada, le Japon et la Russie ont en effet décidé de se retirer du processus qui est pour le moment le seul accord contraignant en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, très largement responsables du changement climatique. L'Europe, l'Australie et une dizaine d'autres pays qui ont renouvelé leur engagement ne représentent que 15 % de ces émissions...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant