Mahrez frappe deux fois, Leicester s'envole un peu plus

le
0
Mahrez frappe deux fois, Leicester s'envole un peu plus
Mahrez frappe deux fois, Leicester s'envole un peu plus

Une histoire de pénalty. Pas à son avantage dans le jeu, Leicester s'en sort notamment grâce à deux pénaltys de son Algérien fétiche Mahrez. Une victoire en costaud (2-3) et une première place renforcée pour les Foxes.

Everton FC 2-3 Leicester City FC

Buts : Lukaku (31e) Mirallas (88e) pour les Toffees / Mahrez (27e), (65e) et Okazaki (68e) pour les Foxes

Pour être champion, il faut aussi passer par ce genre de match. Ces rencontres où l'équipe n'est pas au mieux, où ses individualités, d'habitudes si géniales, si faciles, sont en dedans, cernées par la défense adverse. Après la démonstration face à Chelsea, Leicester était attendu au tournant qui mène à Goodison Park. Et Leicester l'a parfaitement négocié. Gênés par des Toffees bien en place et rentre dedans, les Foxes ont fait le dos rond pendant une bonne partie de la rencontre. Pour finir par s'imposer froidement. Les joueurs de Claudio Ranieri ont su profiter des erreurs adverses pour se procurer deux pénaltys. Deux transformations chirurgicales de Mahrez. Un coup d'accélérateur aux alentours après l'heure de jeu a suffit aux Foxes pour signer un dixième match consécutif sans défaite et creuser un peu plus l'écart en tête du classement.

Molenbeek répond à Sarcelles


Everton-Leicester, c'est avant tout un duel de duos. Riyad Mahrez et Jamie Vardy côté Foxes. Gerard Delofeu et Romelu Lukaku côté Toffees. Deux paires qui se ressemblent. Depuis le début de la saison, les artistes Mahrez et Delofeu préparent les fêtes de fin d'année en distribuant caviars et friandises à chaque sortie. Quant aux gourmands Vardy et Lukaku, ils enfilent les buts comme des petits fours et ne laissent aucune miette sur le bord de la table. Mais cet après-midi, difficile de briller sur la pelouse détrempée de Goodison Park. La partie est animée et engagée, plus riche en tacles appuyés et duels aériens qu'en occasions de but. Malgré tout, aux points, c'est avantage Everton. La bande à Leighton Baines a le pied sur le ballon et les situations les plus dangereuses : une volée complètement foirée par Ross Barkley, un deux contre un mal négocié par Arouna Koné. Mais méfiez d'un Leicester qui dort. Jusque là, les Foxes sont bien muselés par la défense des Toffees. Mais voilà qu'à la demi-heure de jeu, Shinji Okazaki, titulaire aux cotés de Vardy, profite d'un temps mort pour échapper à la vigilance de Ramiro Funes Mori.…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant