Mahmoud Jibril s'impose à la Libye

le
0
PORTRAIT- L'Alliance des forces nationales (AFN) de Mahmoud Jibril a recueilli 39 des 80 sièges attribués au scrutin de liste le 7 juillet, lors des premières élections libres en Libye.

Seul derrière sa table posée au fond d'une salle anonyme de ce grand hôtel de Tripoli, Mahmoud Jibril paraissait étonnement triste en ce mercredi 23 février 2011 où il annonça la naissance de son «Alliance des forces nationales». La Libye avait pourtant connu des heures plus difficiles. Quelques jours plus tôt, le pays en liesse venait de célébrer le premier anniversaire de sa révolution. «Le vrai travail commence», commenta sobrement Mahmoud Jibril, qui aurait pu également se réjouir d'avoir réuni par dizaines partis et associations de la société civile désireux de porter les valeurs d'un «islam modéré» et celles de l'économie de marché.

Le pari était loin d'être gagné, ce qui sans doute expliquait la retenue de l'ancien premier ministre. En Libye, les relations et engagements se défont plus vite qu'ils ne se nouent. Nul à l'époque ne pouvait prédire que le calendrier électoral serait peu ou prou respecté, que cette «Alliance» tiendrait, et qu'ell

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant