Magnotta, le "dépeceur de Montréal", jugé coupable d'assassinat

le
0

(Avec détails du procès) MONTREAL, 23 décembre (Reuters) - Luka Magnotta, Canadien de 32 ans accusé d'avoir tué puis démembré un étudiant chinois en mai 2012, a été reconnu coupable d'assassinat mardi par le tribunal de Montréal qui le jugeait depuis la fin septembre. S'il a admis le meurtre de Jun Lin, un étudiant de 33 ans, Luke Magnotta a plaidé non coupable en disant souffrir de démence au moment des faits. Les magistrats l'ont également reconnu coupable d'indignité envers un cadavre humain, publication de matériel obscène, harcèlement du Premier ministre et de députés. Il avait démembré le cadavre de Jun Lin et envoyé des colis contenant les parties ainsi sectionnées à des formations politiques canadiennes et à deux écoles élémentaires. Il avait également diffusé sur internet des images de ses actes. Luka Magnotta a été arrêté en juin 2012 dans un cybercafé de Berlin après une traque mondiale passée par la France. Le tribunal a rendu son verdict au huitième jour de ses délibérations. Durant le procès, l'accusation a présenté Magnotta comme "un homme en mission" ayant soigneusement préparé l'assassinat. Six mois avant le meurtre de Jun Lin, ont souligné les procureurs, le jeune homme avait adressé un email à un journaliste britannique lui annonçant qu'il envisageait de tuer un être humain et d'en faire un film. Ancien prostitué, Luka Magnotta avait été hospitalisé en 2001 et avait cherché une aide psychiatrique un mois environ avant la mort de Jun Lin. Le père de Magnotta, qui a témoigné au procès, a souffert de schizophrénie. (Nelson Wyatt, avec Jeffrey Hodgson et Andrea Hopkins à Toronto; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant