Magnotta, le "dépeceur de Montréal", fait appel de sa condamnation

le
0

MONTREAL, 19 janvier (Reuters) - Luka Magnotta, un Canadien de 32 ans reconnu coupable de l'assassinat d'un étudiant chinois en mai 2012, a fait appel du verdict lundi, dénonçant des erreurs du tribunal de Montréal qui l'a jugé, rapportent les médias canadiens. L'assassinat est puni au Canada d'une peine automatique de réclusion à perpétuité avec une peine incompressible de 25 ans. S'il a admis le meurtre de Jun Lin, un étudiant de 33 ans, Luke Magnotta a plaidé non coupable en disant souffrir de démence au moment des faits. Son avocat, Luc Leclair, a fait appel contre toutes les charges à l'encontre de son client et réclame un nouveau procès. Il estime que le président du tribunal s'est trompé dans ses instructions aux jurés et qualifie le verdict de "déraisonnable et non appuyé par des preuves". Les magistrats l'ont également reconnu coupable d'avoir démembré le cadavre de sa victime, de publication de matériel obscène et du harcèlement du Premier ministre et de députés. Luka Magnotta avait démembré le cadavre de Jun Lin et envoyé des colis contenant les parties ainsi sectionnées à des formations politiques canadiennes et à deux écoles élémentaires. Il avait également diffusé sur internet des images de ses actes. Il a été arrêté en juin 2012 dans un cybercafé de Berlin après une traque mondiale passée par la France. L'appel sera examiné à Montréal le 18 février. (Allison Lampert; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant