Maggi terrassé par la viande de cheval

le
0
L'arrêt par Nestlé France de cette activité touche 120 des 165 salariés de l'usine de Beauvais. Une étape clé de la rationalisation du portefeuille de marques.

Les surgelés Maggi n'auront pas survécu au «horsegate». Huit mois après le scandale déclenché par Spanghero, qui a ébranlé l'ensemble du secteur agroalimentaire, Nestlé France a décidé de stopper cette activité de l'une des principales marques du groupe suisse. La filiale du leader mondial de l'agroalimentaire a décidé de mettre fin à la production de hachis parmentiers et de lasagnes surgelées dans son usine de Beauvais en juin 2014. Sur les 165 employés du site, 120 sont concernés. Seules subsisteront les six lignes de production de glace (Extrême, La Laitière...). Nestlé promet qu'il n'y aura pas de licenciements mais des transferts de postes vers d'autres activités de l'usine et des mesures d'aménagement de fin de carrière.

«Même si les plats Maggi n'ont pas été touchés par le scandale et ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant