Maersk met fin aux dessertes de l'Iran

le
0

(Commodesk) Maersk Line, première compagnie de fret maritime au monde, a annoncé avoir suspendu toutes ses activités en Iran, en réponse à la fois « aux sanctions européennes et au renforcement des sanctions américaines ». Maersk avait déjà, depuis 2011, cessé de desservir plusieurs ports iraniens.

Selon un porte-parole du groupe cité par la BBC, Maersk effectuait essentiellement des livraisons de nourritures et autres biens à destination de la population, et regrette de devoir y mettre un terme. Ces activités ne sont pas directement visées par les sanctions occidentales, mais Maersk a pris cette décision pour des questions d'image, afin d'éviter de perdre des parts de marchés, notamment aux Etats-Unis.

Une grande partie de ses importations s'effectuant par voie maritime, et notamment par porte-conteneur, cette décision pourrait porter un nouveau coup à l'Iran, touché par les embargos. Le FMI, dans ses projections publiées le 9 octobre, estime toutefois que le pays parviendra à retrouver la croissance dès l'année prochaine, à 0,8%, après un recul du PIB de 0,9% cette année.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant