Maersk et DONG peinent à marier leurs actifs pétroliers-sces

le
0
    COPENHAGUE/LONDRES, 14 décembre (Reuters) - Les négociations 
entre le géant danois du transport maritime A.P. Moller-Maersk 
 MAERSKb.CO  et son compatriote DONG Energy  DENERG.CO  en vue 
de fusionner leurs activités dans le pétrole et le gaz sont 
bloquées en raison d'un désaccord sur le prix, a-t-on appris 
mercredi de sources informées des discussions. 
    Les discussions pour former une entité qui pèserait plus de 
10 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros) ne risquent pas 
de reprendre dans un avenir proche et cet échec pourrait 
conduire d'autres repreneurs potentiels à se pencher sur les 
actifs que DONG veut céder, selon les sources. 
    DONG, qui a fait son entrée en Bourse en juin, souhaite 
quitter les énergies fossiles pour se concentrer sur son coeur 
de métier, les éoliennes en mer. 
    Maersk a annoncé en septembre qu'il allait scinder ses 
activités dans l'énergie, touchées par la chute des cours du 
pétrole, pour se recentrer sur son coeur de métier à lui, à 
savoir le transport maritime, en particulier les 
porte-conteneurs. 
    Le groupe se donne deux ans pour trouver des solutions pour 
ses activités liées au pétrole par le biais de coentreprises, de 
fusions ou d'introductions en Bourse.   
 
 (Jacob Gronholt-Pedersen et Ron Bousso; Patrick Vignal pour le 
service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant