Maduro demande des pouvoirs spéciaux au Parlement vénézuélien

le
0

CARACAS, 10 mars (Reuters) - Le président vénézuélien Nicolas Maduro a demandé au Parlement de l'autoriser à gouverner par décrets afin, a-t-il dit, de lutter plus efficacement contre "l'impérialisme" des Etats-Unis. L'Assemblée nationale doit se réunir ce mardi. Ses partisans y étant majoritaires, la "ley habilitante", ou loi d'habilitation à gouverner par décrets, devrait être adoptée. C'est la deuxième fois que le successeur d'Hugo Chavez, vainqueur de l'élection présidentielle de 2013, recourt aux pouvoirs spéciaux prévus par la constitution. "Je vais demander une loi d'habilitation anti-impérialiste pour préserver la paix, l'intégrité et la souveraineté de notre nation", a-t-il expliqué dans un discours prononcé tard lundi soir. L'opposition a dénoncé une nouvelle illustration de la dérive autocratique dont elle accuse Maduro, lui reprochant d'exploiter les tensions actuelles avec Washington pour écarter le Parlement et détourner l'attention sur les difficultés économiques du pays. "C'est un nouvel écran de fumée", a résumé Henrique Capriles, battu par Maduro à la présidentielle de 2013. Barack Obama a signé lundi un décret classant le Venezuela comme une menace pour la sécurité des Etats-Unis et a ordonné que des sanctions soient imposées à sept membres de l'administration (interdiction de visa, gel des avoirs financiers). L'initiative est la première étape vers l'instauration d'un régime de sanctions. La même mesure a été prise pour la Syrie et l'Iran, ont précisé des responsables américains. (voir ID:nL5N0WC0AC ) (Andrew Cawthorne; Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant