Madrid veut céder jusqu'à 60% de l'exploitant d'aéroports Aena

le
0
MADRID VEUT CÉDER JUSQU'À 60% DE L'EXPLOITANT D'AÉROPORTS AENA
MADRID VEUT CÉDER JUSQU'À 60% DE L'EXPLOITANT D'AÉROPORTS AENA

MADRID (Reuters) - Le gouvernement espagnol cherche entre trois et cinq investisseurs intéressés par le rachat de 20% à 30% du capital du gestionnaire public d'aéroports Aena et il pourrait ensuite introduire ce dernier en Bourse, afin de céder au total près de 60% des actions au privé, selon un rapport officiel.

Le Conseil consultatif des privatisations (CCP) a publié lundi son rapport, qui avait été commandé par Aena afin d'évaluer la légalité du plan de privatisation du gouvernement, dont les modalités n'étaient pas connues jusqu'à présent.

Madrid tente depuis des années de privatiser Aena, qui exploite 46 aéroports dans le pays, ainsi que l'aéroport londonien de Luton, et possède des participations dans 14 aéroports d'Amérique latine.

La dernière tentative avait échoué en 2011 car l'Espagne n'avait pu obtenir un prix intéressant en raison des difficultés économique du pays.

Alors qu'il privilégiait dans le passé des acteurs du secteur des infrastructures, le gouvernement cherche cette fois-ci à approcher des investisseurs financiers, ont dit plusieurs sources à Reuters.

Le rapport du CCP précise qu'Aena souhaite qu'aucun investisseur ne détienne plus de 10% du groupe.

Le gestionnaire d'aéroports est endetté à hauteur de 13 milliards d'euros en raison d'un développement rapide jusqu'à l'éclatement de la bulle immobilière espagnole.

Robert Hetz, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant