Madrid va restreindre le droit à l'avortement

le
0
Le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy a annoncé son projet de revenir sur la loi de libéralisation de 2010.

La libéralisation de l'avortement aura duré 18 mois en Espagne. Le ministre de la Justice, Alberto Ruiz Gallardón, a en effet annoncé son intention de revenir sur la loi adoptée en juillet 2010 par le gouvernement socialiste de José Luis Rodríguez Zapatero.

La gauche avait fait de l'avortement un droit, une possibilité ouverte aux femmes pendant les 14 premières semaines de grossesse sans qu'elles aient à justifier leur demande. Le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy souhaite désormais que l'IVG redevienne une exception légale, comme c'était le cas entre 1985 et 2010.

Le ministre a dévoilé les grandes lignes de sa réforme à coup d'interviews accordés à la presse espagnole. Il s'agit, a-t-il d'abord déclaré, de «garantir les droits des non nés», un vocabulaire utilisé surtout par les opposants à l'avortement. Gallardón entend aussi empêcher que des mineures puissent avorter sans l'autorisation de leurs parents. La loi de 2010 prévoit cette possibilité

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant