Madrid ne soigne plus gratis les sans-papiers

le
0
Une association de médecins s'oppose à la mesure et appelle à l'« objection de conscience ».

Dans sa bataille pour l'austérité, le gouvernement espagnol a décidé de priver de couverture sanitaire gratuite les immigrés en situation irrégulière. À partir du 1er septembre, seuls trois types de sans-papiers seront encore reçus sans payer: les mineurs, les femmes enceintes et les malades en situation d'urgence. Un millier de médecins, se déclarant objecteurs de conscience, annoncent toutefois qu'ils continueront à prodiguer leurs soins gratuitement.

La Société espagnole de médecine de famille et communautaire (Semfyc) organise la rébellion. L'association regroupe plus de la moitié des médecins de famille espagnols. Sur son site, un formulaire permet à ceux qui le souhaitent d'envoyer leur «objection de conscience» aux autorités sanitaires. «Ma loyauté avec les patients m'empêche de faillir à mon devoir éthique professionnel et de me livrer à un abandon (...). Je veux continuer à traiter mes patients qui n'ont pas de permis de séjour», indique le t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant