Madrid : la manifestation contre la rigueur dégénère, une centaine de blessés

le
1
Madrid : la manifestation contre la rigueur dégénère, une centaine de blessés
Madrid : la manifestation contre la rigueur dégénère, une centaine de blessés

Noir de monde. Samedi un gigantesque rassemblement contre la rigueur s'est tenu à Madrid. Quelque dizaines de milliers de personnes se sont mobilisées. Chômage, austérité ... de nombreux Espagnols avaient fait le déplacement dans la capitale pour dénoncer ces maux qui touchent le pays, rappelant «l'urgence sociale». Des affrontements ont eu lieu en fin de soirée entre manifestants et policiers, dont 1700 avaient été mobilisés. Les forces de l'ordre ont chargé et tiré des balles en caoutchouc tandis que les protestataires ont riposté à coup de projectiles. Les protestataires ont défilé sous des slogans tels que de «debout, debout, nous allons lutter» ou «ni chômage, ni exil, ni précarité. Des marches, des marches, des marches pour la dignité». La foule brandissait des pancartes où figuraient des membres du gouvernement Mariano Rajoy (centre droit, Parti populaire).

Madrid: anarchist flag replaced kingdon of spain flag in Cibeles #22M #MarchasDignidad22M pic.twitter.com/hJ3A1uOVrL via @juancarlosmohr? Anonymous (@YourFellowAnon) March 23, 2014

Une centaine de blessés et 24 personnes interpellées

Les jeunes ont également monté des barricades, enflammé des poubelles, brisé les vitres de banques à coup de chaises et de pots de fleurs. Non loin de là, d'autres ont installé des tentes sur une grande avenue dans l'intention d'y passer la nuit. Les incidents ont fait une centaine de blessés légers dont 30 policiers et 41 manifestants, ont indiqué les services de secours Samur, précisant que 24 personnes avaient été hospitalisées. La police a interpellé 17 personnes.

L'Espagne est aujourd'hui sinistrée par la crise économique. Alors que le chômage frôle les 26%, selon l'Institut national de la statistique (Ine), soit 4,7 millions de chômeurs. Le nombre de sans emplois chez les jeunes de moins de 25 ans reste dramatiquement élevé, avec un taux de 56,5%. Un plan d'économies de 150 milliards d'euros a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5859377 le dimanche 23 mar 2014 à 08:37

    26% de chomage dont une grande partie est issue de la politique d'austérité imposée par les casques à pointes sur l'Europe : pour préserver le pouvoir d'achat des retraités allemands, on tue notre jeunesse: jusqu'à quand?