Madrid espère échapper à la contagion

le
0
Dans le sillage de la crise portugaise, l'agence Moody's a dégradée, jeudi, la note de 30 établissements bancaires en Espagne.

À Madrid

Au lendemain de l'annonce de la démission du premier ministre portugais, Moody's a dégradé jeudi la note de 30 établissements bancaires en Espagne. Une coïncidence qui tient lieu d'avertissement: Madrid doit réagir au plus vite et donner des gages sur la solidité de son secteur financier si elle veut éviter que Lisbonne, au bord du sauvetage financier, ne l'entraîne dans son sillage.

Jusqu'à présent, l'Espagne avait pourtant réussi à se différencier du Portugal. La crise lusitanienne a eu en effet un impact limité sur la dette publique hispanique. Le différentiel entre les bons du Trésor espagnols et allemands s'est situé cette semaine autour de 200 points, alors qu'il atteignait 280 en novembre 2010. Du coup, la presse espagnole se veut optimiste: «Les marchés font désormais la différence entre l'Espagne et le Portugal», titrait ainsi jeudi le journal El Mundo. «Les marchés ont reconnu nos efforts», se rassure la ministre de l'Économie, Ele

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant