Madrid adopte ce jeudi un budget 2013 très sévère

le
0
Impatients de voir la BCE voler au secours de l'Espagne, les investisseurs font de nouveau pression sur les taux d'emprunt espagnols, qui ont de nouveau franchi la barre des 6% hier.

Le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy doit adopter ce jeudi en Conseil des ministres un budget d'austérité pour 2013, plus sévère qu'en 2012, qui donne des gages à Bruxelles et à Berlin, mais aussi aux marchés, de plus en plus nerveux. Plusieurs milliers de manifestants du mouvement des «indignés» se sont rassemblés mercredi soir près du Congrès des députés à Madrid pour manifester leur opposition à ce nouveau tour de vis budgétaire.

Mais Mariano Rajoy peut-il faire autrement? Impatients de voir la Banque centrale européenne (BCE) voler au secours de l'Espagne, les investisseurs ont vendu leurs titres de dette espagnole, ce qui a fait grimper les taux d'emprunt à plus de 6 % ce jeudi, du jamais vu depuis les annonces de la BCE le 6 septembre. Le premier ministre espagnol a déclaré au Wall Street Journalqu'il ferait appel au plan de sauvetage européen «si les taux sont trop élevés trop longtemps».

Une déclaration faite mardi à New York, qui a précé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant