Madoff du Var : perquisition à la Société Générale et au CIC

le
1
Les banques de DO Conseil, la société de Fabrice Denizet, sont désormais dans le collimateur de la justice.

Les banques sont désormais au c½ur des investigations dans l'affaire du petit Madoff du Var, une escroquerie aux placements ayant touché un millier de personnes pour un montant total évalué à 38 millions d'euros. Les enquêteurs de la police judiciaire de Marseille ont mené vendredi matin des perquisitions dans les locaux d'agences de la Société Générale et du CIC dans le cadre de l'instruction pour «escroquerie aggravée, abus de confiance aggravé, abus de biens sociaux et blanchiment» ouverte en janvier et confiée à la juge marseillaise Catherine Lévy.

La Société Générale et le CIC, étaient en effet les banques de D.O Conseil, la société de Fabrice Denizet, et ont beaucoup tardé à réagir devant l'importance des sommes brassées, notamment en liquide, par ce client atypique.

Denizet, qui désormais, selon nos informations, vit dans la région lyonnaise où il est agent commercial dans une entreprise d'économie d'énergie appartenant à un cousin, a en ef

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 13 juil 2012 à 19:33

    La Société générale ne pouvait pas ne pas savoir ce qui se passait», affirme une ancienne salariée. «Des sommes en liquide étaient acceptées, ce qui est illégal, des chèques à l'ordre de la Sgam encaissés sur les comptes courants de DO Conseil… Il y a forcément eu une complicité!»...Tien, tien...ça pourrait apporter de l'eau au moulin de l'aff. Kervel !...