Made in France : Montebourg menace de dissoudre la centrale d'achats publics

le
0
Selon le ministre du Redressement reproductif «les collectivités locales seront beaucoup plus patriotiques dans leurs achats» qu'un organisme centralisé, comme l'Ugap, qu'il accuse de ne pas acheter assez «français».

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a menacé mardi de demander la dissolution de la centrale d'achats publics, l'Ugap, qui selon lui, n'achète pas assez aux entreprises françaises. «J'ai des remontées de partout. C'est le carnet de commandes du monde entier, sauf de la France, que l'Ugap favorise», a déclaré le ministre devant les présidents de régions qu'il recevait à Bercy.

«Je considère qu'il y a un grave problème patriotique avec l'Ugap», a-t-il poursuivi en précisant qu'il a déjà «convoqué», et qu'il allait «reconvoquer», le président de cet établissement public, créé en 1968 pour gérer les commandes de l'État, des opérateurs et collectivités publics ainsi que des centres hospitaliers.

«Si l'Ugap n'évolue pa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant