Macron veut déminer la réforme des professions réglementées

le
0

PARIS, 17 septembre (Reuters) - Le projet de loi réformant les professions réglementées ira devant le Parlement début 2015, a déclaré mercredi le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, promettant qu'il ne voulait pas casser ces professions mais les associer à la réforme. Son prédécesseur, Arnaud Montebourg, voulait présenter le texte en septembre mais les discussions ouvertes depuis par Emmanuel Macron ont repoussé l'échéance. "La loi sera avant la fin de l'année soumise au conseil des ministres et au Parlement en début d'année prochaine", a-t-il dit sur Europe 1. Les notaires manifestent ce mercredi à Paris pour dénoncer "une menace sur la sécurité juridique des Français et de leur famille". "On ne va pas résoudre le problème des Français en sacrifiant les notaires ou les pharmaciens", a estimé le ministre de l'Economie, assurant que la réforme se ferait "avec ces professions". "Il ne faut pas le faire contre eux." Contrairement à Arnaud Montebourg, "je ne vais pas dire qu'on rendra 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat aux Français, ça n'est pas vrai, c'est une illusion", a ajouté Emmanuel Macron. "Mais on peut créer de l'activité, redonner du pouvoir d'achat, redonner un petit peu d'oxygène à cette économie et créer des emplois en révisant certains tarifs", a-t-il déclaré, en citant les notaires ou le permis de conduire. (Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant