Macron se réconcilie avec d'ex-salariés de Gad traités d'illettrés

le
12
Macron se réconcilie avec d'ex-salariés de Gad traités d'illettrés
Macron se réconcilie avec d'ex-salariés de Gad traités d'illettrés

Il les avaient traités d'illettrés en septembre dernier, alors qu'il venait tout juste d'être nommé à Bercy. Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron a rencontré vendredi à Lampaul-Guimiliau (Finistère) une centaine d'anciens salariés de l'abattoir de porcs Gad, auprès desquels il s'est platement excusé.

«C'était un très beau moment, j'ai vu des très belles personnes», a déclaré Emmanuel Macron au terme de la rencontre à laquelle n'ont pas pu assister les médias. «C'était très émouvant, ils sont très fiers de ce qu'ils sont et je suis très fier d'eux», a-t-il ajouté, disant ne pas souhaiter s'exprimer davantage. Arrivé au gouvernement avec une image de technocrate brillant et d'ex-financier aisé, Emmanuel Macron avait commis un faux pas dès sa première intervention dans les médias, en parlant des salariés «illettrés» de l'abattoir breton. Il avait rapidement présenté ses «excuses les plus plates», exprimé ses «regrets» et promis de se rendre sur place pour s'excuser directement.

Des excuses jugées sincères

«M. le ministre, on voulait vraiment vous remercier au nom des Gad pour ce que vous avez fait. Ça a été tout à votre honneur d'être venu aujourd'hui ici pour vous excuser», lui a dit Olivier Le Bras, ancien délégué FO de l'abattoir, juste avant son départ. «Je m'attendais à une arrivée plus houleuse que ce qui s'est passé. Il a été accueilli froidement, mais lorsqu'il s'est exprimé on a senti de la sincérité dans ses propos et il a été applaudi», a témoigné Olivier Le Bras, précisant que le ministre de l'Économie avait rencontré une centaine d'anciens salariés autour d'une galette des rois. L'abattoir de Lampaul-Guimiliau a été fermé en 2013 après le licenciement de près de 800 personnes.

Emmanuel Macron «reconnaît qu'il y a un problème d'illettrisme en France, mais que Gad n'était pas le bon exemple et il s'en est excusé une fois pour toutes», a encore ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • idem12 le samedi 24 jan 2015 à 12:37

    Mieux vaut être un illettré honnête qu'un "intellectuel" voyou et corrompu !

  • saggy le samedi 24 jan 2015 à 11:54

    il a du faire un gros cheque avec notre argent, nos impôts, pour s'excuser, et un bon repas aux syndicalistes qui l'ont accueilli ....

  • bredt le samedi 24 jan 2015 à 11:49

    un peu de com çà ne fait pas de mal! Comme Hollande qui après avoir déclaré la guerre à la finance la sollicite comme alliée pour abonder le fonds vert, et comme Valls qui déclare son amour aux entreprises et qui leur taille un short après. Un gouvernement de comiques.

  • martofel le samedi 24 jan 2015 à 11:39

    ce qui est ne peu pas être oublié ou est la sincérité dans l injure ou dans le repentir

  • odusseus le samedi 24 jan 2015 à 08:54

    Les salariés de Gad insultés sont des pleutres et méritent largement l'injure de sire Macron. Ils auraient dû exiger immédiatement la démission de ce sinistre individu.

  • M1178616 le samedi 24 jan 2015 à 08:38

    tu parles : ce Monsieur LE BRAS qui était délégué syndical chez GAD est un socialo de première qui a même déclaré dans LE TELEGRAMME qu'il se verrait bien député .....socialo bien sûr! Faux cul.

  • jayce003 le samedi 24 jan 2015 à 08:04

    Pourquoi on ne supprime pas les commentaires de boxe25 qui traitent les Le Pen sur tous les sujets ? On parle de Macron il parle de Le Pen. Ne serait-il pas déséquilibré ?

  • kwatao le samedi 24 jan 2015 à 02:57

    c'est formidable le socialiste, desormais une petite galette et on oublie tout, on se réconcilie, on s'aime. Le plus hallucinant dans tous ca c'est qu'il aura juste fallu buter une poignée de journaliste d'extreme-gauche pour faire de tous ces minables des héros, oubliée aussi l'incompetence, les 5 millions de chômeurs, les cacophonies hebdomadaires, le socialiste nouveau est ne et Normal 1er et son laquais manolo sont désormais idolâtrés.

  • 22329524 le samedi 24 jan 2015 à 01:53

    " .....a déclaré Nicolas Macron ....." : Nicolas au lieu d'Emmanuel, le Spectre de Nicolas S. ;-) ?

  • patriot9 le samedi 24 jan 2015 à 00:31

    Il est courageux, ce macron. Bravo.