"Macron, ras-le-bol!", dit Martine Aubry

le
2
"MACRON, RAS-LE-BOL!", DIT MARTINE AUBRY
"MACRON, RAS-LE-BOL!", DIT MARTINE AUBRY

PARIS (Reuters) - Martine Aubry, incarnation de l'aile gauche du Parti socialiste, a déclaré mardi en avoir "ras-le-bol" d'Emmanuel Macron, dont elle a fustigé l'"arrogance" et l'"ignorance".

Le ministre de l'Economie, coutumier des déclarations controversées, dont une récente critique du régime des 35 heures instauré par Martine Aubry, a suscité des remous jusqu'au sein du gouvernement pour avoir estimé la semaine dernière que le statut des fonctionnaires n'était plus "adéquat" ni "justifié".

"Macron, ras-le-bol. Ras-le-bol, voilà! C'est le ministre de l'Economie. Il faut qu'il mette toute son énergie qui est grande, et sans doute ses talents, à accélérer la croissance et l'emploi", a réagi la maire de Lille lors de sa conférence de presse de rentrée.

"Je supporte de moins en moins à la fois l'arrogance, et notamment sur les fonctionnaires, (...) et une ignorance, une ignorance de ce que vivent les gens aujourd'hui", a-t-elle poursuivi. "Il y a un moment où ce n'est plus supportable."

L'ancienne ministre du Travail de Lionel Jospin a rappelé à Emmanuel Macron son passé d'ancien fonctionnaire, "certes devenu banquier d'affaires (...) qui sait sans doute qu'en période de crise on n'a jamais eu autant besoin des fonctionnaires : les policiers, les enseignants, les hôpitaux".

"Je lui dis très simplement (...): Qu'il s'occupe de son ministère", a-t-elle conclu.

Les propos du ministre de l'Economie sur les 35 heures et les fonctionnaires ont été désavoués par François Hollande et Manuel Valls, qui lui ont toutefois maintenu leur soutien.

Les députés socialistes réunis à huis clos mardi lui ont réservé un accueil glacial, le jugeant coupable selon plusieurs participants de brouiller le message gouvernemental par ses déclarations.

Emmanuel Macron a regretté samedi la tournure prise par le débat public, estimant que les idées valaient mieux que les petites phrases et disant croire à ce qu'il faisait.

(Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mercredi 23 sept 2015 à 16:58

    Elle ses déclarations (amiante) c'est pas moi, c'est pas de ma faute, j'étais pas au courant. Elle était quand même ministre.!!!!!!!! du travail!!

  • kelbelom le mercredi 23 sept 2015 à 16:24

    Et il est vrai qu'en terme d'ignorance de ce que vivent les gens aujourd'hui, elle en connaît un rayon !