Macron : «Qu'on ne m'utilise pas pour attaquer» Hollande

le , mis à jour à 11:37
0

En déplacement à Varsovie en Pologne, le ministre de l'Economie tente de calmer le jeu. La visite jeudi à Chartres avec François Hollande durant laquelle le président s'est agacé qu'il soit souvent à quelques mètres de lui, et ses propos sur «un ministre qui n'est pas l'obligé» du chef de l'Etat, ont relancé les spéculations sur une candidature à la présidentielle.

«Qu'on ne m'utilise pas pour attaquer» François Hollande, «c'est indigne», a martelé Emmanuel Macron ce vendredi, dans des propos rapportés par les journalistes présents sur place. 

Macronà Varsovie : "Certainsvoudraient utiliser le moindre de mes mots pour affaiblir le PR ca m'est insupportable" #Punchline— Jeremy Trottin (@Jeremytrottin) April 22, 2016

«Certains et certaines voudraient utiliser le moindre mot, la moindre initiative pour fragiliser le président de la République. Ça m'est insupportable et je considère que notre pays n'a pas besoin de cela», a-t-il expliqué.

«Qu'on commente, qu'on observe, mais de grâce, qu'on n'affaiblisse pas le président de la République», a-t-il ajouté.

«Je continuerai à agir en liberté»

«Je continuerai à agir comme ministre en responsabilité», a-t-il expliqué à l'adresse de tous ceux qui voudraient qu'il démissionne ou ceux qui, à l'image de Jean-Marc Ayrault, l'appellent à «se concentrer sur l'essentiel». «Que celles et ceux qui considèrent que prendre la moindre initiative, proposer pour le pays, porter ses idées, rassembler sur des idées d'intérêt général, essayer précisément de coaguler les bonnes volontés, serait une forfaiture, ceux-là ont une conception disciplinaire de la vie politique qui n'est pas la mienne», a-t-il encore dit.

«Je continuerai à agir en liberté sur tous les sujets d'intérêt général du pays puisque c'est l'intérêt commun. En responsabilité, en liberté», a-t-il insisté.

 

Le ministre de l'Economie est à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant