Macron présentera «à la fin de l'été» son «diagnostic pour le pays»

le
3
Macron présentera «à la fin de l'été» son «diagnostic pour le pays»
Macron présentera «à la fin de l'été» son «diagnostic pour le pays»

Pendant que le gouvernement se débat face à la contestation sur la loi Travail qui se durcit, Emmanuel Macron continue de mener sa barque. Pour la deuxième fois en deux jours, le ministre de l'Economie accorde une interview aux Echos. Dans l'entretien paru ce mercredi, il affirme qu'il présentera «à la fin de l'été» un «diagnostic pour le pays». Celui-ci sera le «résultat» de la consultation de 100 000 Français et du travail d'experts, comme l'a expliqué le ministre de l'Economie.

Emmanuel Macron explique qu'il veut également continuer «à égrener des analyses et des propositions, comme j'ai déjà commencé sur l'Europe, sur l'identité nationale à Orléans, ou sur l'économie et l'industrie. Enfin, entre l'automne et l'hiver, nous dévoilerons un plan d'action progressiste pour transformer le pays». Le ministre, qui a lancé le 6 avril son mouvement «En marche», revendique «plus de 50.000 adhérents», tout en concédant que ce chiffre «doit être manié avec prudence puisque l'adhésion est gratuite». Il ajoute que «12.000 personnes ont déjà décidé de participer concrètement à notre opération de porte-à-porte qui commencera le 28 mai».

«Déjà 2000 donateurs»

Après les polémiques sur ses levées de fond, Emmanuel Macron donne des précisions : «Il y a déjà presque 2.000 donateurs - mais En Marche ! refuse les dons des responsables d'entreprises publiques ou d'entreprises ayant des liens avec l'État comme des dirigeants des organisations professionnelles. Les dons sont, comme la loi le précise, plafonnés à 7.500 euros par personne». Alors que la droite notamment l'a attaqué sur ce sujet , il répond qu'il «est assez curieux que certains partis politiques qui reçoivent des subventions de l'Etat nous contestent le droit de chercher des soutiens».

Interrogé pour savoir s'il sera candidat à la présidentielle si François Hollande ne se représente pas, il botte en touche. «Je vois qu'un petit monde à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 7 mois

    comme Giscard, aussi de l'inspection des finances, en 1978, il va nous sortir des tableaux ? Au fait les électeurs, ils votent quand ?

  • M940878 il y a 7 mois

    Normal1er doit se mordre la qu.... de l'avoir nommé ministre de l'économie , Macron est le seul a avoir une certaine compétence à gauche

  • M7097610 il y a 7 mois

    il est ministre ou candidat ? On dirait Sarkozy en 2006 ...