Macron ou la maîtrise de l'image

le
0
Emmanuel Macron, avant son meeting à Lyon, le 4 février.
Emmanuel Macron, avant son meeting à Lyon, le 4 février.

Soazig De La Moissonnière, photographe officielle d'Emmanuel Macron, a suivi les pas du futur président pendant la campagne.

Emmanuel ­Macron seul face au miroir, les yeux fermés, se concentrant avant un meeting. Avec François Bayrou, au Palais de Tokyo, juste après la conférence de presse consacrant leur alliance historique. A son QG de campagne, qui rappelle une start-up de jeunes geeks. Chez une dame du Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne), le temps d'un selfie bon enfant avec sa femme Brigitte. De dos, en ombre chinoise, en noir et blanc, face à la pyramide du Louvre (des clichés présentés sur ­Twitter).

Ces images de ­moments plus ou moins intimes, prises au plus près, ont été réalisées par Soazig De La Moissonnière. La seule photographe habilitée à rester dans les pas du futur président pendant la campagne d'En marche !.

Ainsi l'a voulu l'équipe de communication du candidat qui, depuis le début de l'aventure, contrôle au plus près son image. Elle a fait appel à Bestimage, une agence spécialisée dans les reportages people « façon paparazzi », pour fournir des sujets sur le couple ­Macron à Paris Match. Son équipe de tournage a été la seule autorisée à filmer, le 26 avril, la discussion musclée du candidat avec les ouvriers de l'usine Whirlpool d'Amiens. Et seule Soazig De La Moissonnière le suit comme son ombre : elle est « embedded with Macron », comme dit son compte Twitter.

Clichés officiels qui prétendent raconter une ­histoire officieuse Que nous disent ces photos du nouveau président ? Nous apprennent-elles quelque chose de ses ­convictions, sa conception du pouvoir, ses qualités ­hum...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant