Macron inaugure le Louvre Abou Dhabi et met en garde

le
0
    * Macron met en garde contre une escalade Arabie 
saoudite-Iran 
    * Il voit le musée comme une arme contre "l'obscurantisme" 
 
 (Actualisé avec discours au Louvre Abou Dhabi) 
    ABOU DHABI, 8 novembre (Reuters) - Emmanuel Macron a 
inauguré mercredi le Louvre Abou Dhabi, qu'il a qualifié de 
"merveilleux piège à bêtise", et mis en garde contre l'ouverture 
d'un nouveau front au Moyen-Orient, entre l'Arabie saoudite et 
l'Iran. 
    Déjà vives, les tensions entre les deux puissances rivales 
sont montées d'un cran après l'interception, près de Ryad, d'un 
missile tiré du Yémen. L'Arabie saoudite a accusé l'Iran, 
soutien des rebelles houthis au Yémen, d'être l'auteur de cette 
"agression militaire", ce que Téhéran a démenti.  
    "Aujourd'hui plus que jamais nous avons besoin d'une région 
de paix et d'acteurs régionaux responsables qui oeuvrent pour la 
stabilité au Moyen-Orient", déclare le président français dans 
un entretien au quotidien émirati Al Etihad. 
    "L'ouverture d'un front supplémentaire ne ferait 
qu'exacerber les tensions et déstabiliserait encore un peu plus 
la région", ajoute-t-il, en appelant à "rester ferme face à 
l'Iran concernant ses activités régionales et son programme 
balistique". 
    Inaugurant le Louvre Abou Dhabi, il a salué un lieu 
rassemblant des oeuvres de tous les continents et jugé que "la 
beauté sauvera le monde". 
    "Nous n'avons rien de plus urgent ni de plus important à 
faire que de promouvoir la culture, l'éducation, la beauté", 
a-t-il dit. 
    Avec ce musée, "nous allons attraper toutes la bêtise du 
monde et la détruire". "C'est ce message envoyé contre tous les 
obscurantismes." 
             
    BASE MILITAIRE ET FORUM ECONOMIQUE 
    Le Louvre Abou Dhabi, qui ouvrira ses portes le 11 novembre, 
espère attirer des millions de visiteurs dans la capitale des 
Emirats arabes unis. 
    Conçu en bord de mer par l'architecte Jean Nouvel, il 
présentera des pièces archéologiques et des oeuvres 
contemporaines, qui montreront les grandes étapes du 
développement humain et mettront l'accent sur les liens entre 
les différentes cultures. 
    La France veut organiser début 2018 une conférence sur le 
financement du terrorisme, à Paris, et compte sur le soutien des 
Emirats arabes unis, avec qui la coopération dans ces domaines 
est jugée "dense et efficace". 
    Sur le conflit au Yémen, Emmanuel Macron devrait plaider à 
nouveau pour l'apaisement et le dialogue, la France estimant 
qu'aucune solution militaire n'est possible. 
    Si la coopération militaire avec les Emirats sera au menu 
des discussions, aucune annonce n'est attendue sur le dossier 
Rafale, l'avion de combat de Dassault  AVMD.PA . 
    D'autres contrats sont en cours de finalisation, en 
particulier dans l'énergie. 
    Emmanuel Macron ira jeudi matin sur la base navale française 
d'Abou Dhabi, où plusieurs centaines de militaires français sont 
positionnées, puis à l'université Paris-Sorbonne Abou Dhabi, 
avant de se rendre à Dubaï pour un entretien à la mi-journée 
avec l'émir Mohamed bin Rached al Maktoum. 
    Il se rendra ensuite à l'université Zayed de Dubaï et 
clôturera un forum économique franco-émirien auquel devraient 
assister quelque 300 dirigeants économiques, avant de tenir une 
conférence de presse. 
    Il rencontrera ensuite la communauté française au lycée 
français Georges Pompidou, où il prononcera un discours.  
    Emmanuel Macron est en particulier accompagné de Jean-Yves 
Le Drian, de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, et de 
chefs d'entreprise. 
 
 (Bureau d'Abou Dhabi, Marine Pennetier, Jean-Baptiste Vey et 
John Irish à Paris, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant