Macron hésite entre un homme et une femme pour Matignon

le
96
MACRON HÉSITE ENTRE UN HOMME ET UNE FEMME POUR MATIGNON
MACRON HÉSITE ENTRE UN HOMME ET UNE FEMME POUR MATIGNON

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron, favori pour l'élection présidentielle, a déclaré mardi sur BFMTV qu'il avait en tête un homme et une femme pour occuper le poste de Premier ministre s'il est élu dimanche face à Marine Le Pen.

La candidate du Front national, qui a annoncé qu'elle nommerait à Matignon le président du mouvement Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, si elle gagnait, a mis au défi l'ancien ministre de l'Economie d'en faire autant.

"Jamais un candidat à la présidence de la République en situation de l'emporter ne relève ce genre de défi ridicule", a répliqué le candidat d'En Marche !

Il a cependant admis avoir plusieurs scénarios en tête et avoir "presque choisi" : "J'ai un ou deux profils en tête".

Pressé de dire s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme, il a répondu : "Les deux (...) J'ai plusieurs profils en tête, dont un profil masculin et un profil féminin."

Il a précisé qu'il annoncerait le nom de son Premier ministre, s'il est élu, dans les jours suivant l'élection.

Il a par ailleurs confirmé que les éventuels candidats pour les législatives venant du Parti socialiste ou des Républicains devraient renoncer à appartenir à leur formation d'origine s'ils voulaient faire partie des candidats En Marche !, mouvement qui sera, a-t-il dit, appelé à se transformer en parti.

Il a précisé que cette règle s'appliquerait aussi à l'ancien Premier ministre socialiste Manuel Valls, s'il ne voulait pas de candidat d'En Marche ! en face de lui à Evry, près de Paris.

"Il ne sera pas au gouvernement, parce qu'il faut renouveler (...) Mais s'il est prêt à participer à cette majorité présidentielle, à quitter le PS et à être partie prenante", il aura la possibilité de le faire, a-t-il ajouté.

En revanche, contrairement à des déclarations antérieures, Emmanuel Macron n'a pas exclu de prendre dans son gouvernement des personnalités qui ont déjà été ministres.

"Il faut qu'il y ait là aussi une part de renouvellement (...) Il y aura des responsables politiques mais je les choisirai pour leur expérience, leurs compétences, ce qu'ils ont fait, pas pour ce qu'ils représentent ou pour leur poids politique", a-t-il expliqué. "Ça ne sera pas une espèce de consortium de dignitaires politiques."

"Ce sera des gens qui ont été ou qui sont des maires importants, des présidents de conseils généraux ou régionaux, qui font des choses ou qui ont parfois été ministres mais qui sauront diriger une administration et conduire une politique publique", a-t-il ajouté.

(Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 10 mois

    il y a 45 % de chance qu'il n'ait pas à choisir. Bientôt 50.1 % si tout va bien.

  • serval02 il y a 10 mois

    Il devrait prendre Patrick Juvet....Ou Dave....

  • agavois1 il y a 10 mois

    ça ne devrait pas être un problème de sexe mais plutôt de compétence....

  • M8603854 il y a 10 mois

    Hilary!

  • ANT35 il y a 10 mois

    J'espère qu'il ne va pas prendre Royal, Hidalgo, Taubira, Valls,... Tout cela aurait une notion de déjà vu et de doute! Imaginez le renouveau!? ;-)

  • loco93 il y a 10 mois

    On oublie pas son présumé amant cité par certains journaux et magazines people...

  • s.thual il y a 10 mois

    Port

  • ref1929 il y a 10 mois

    Brigitte va se mefier... Avec un papa coureur de jupon comme hollande, BB devrait pas avoir le droit d'inviter des fifilles à la maison...

  • crcri87 il y a 10 mois

    Si ce doit être une femme il n' y en a qu'une capable, si elle accepte : Valérie PécresseNous éviter à tout prix Hidalgo ou Royal

  • cyti8 il y a 10 mois

    A 5 jours du 2è tour, il hésite sur le nom dru premier Ministre!!!!! Au moins, ça donne le tempo pour le quinquennat: il ne sera rien fait à ce rythme.