Macron fait le plein à Lyon

le
0
La présence de l?ancien ministre de l?Économie Emmanuel Macron a attiré les foules au sommet des réformistes européens organisé à Lyon par Gérard Collomb.
La présence de l?ancien ministre de l?Économie Emmanuel Macron a attiré les foules au sommet des réformistes européens organisé à Lyon par Gérard Collomb.

L'amphithéâtre du musée des Confluences était plein à craquer, il a donc fallu ouvrir une seconde salle et y installer une retransmission en direct. Malgré tout, une centaine de personnes sont encore restées debout à l'entrée. Rarement une conférence européenne avec un thème aussi vague que « Reprendre confiance » aura suscité autant d'intérêt. Il fallait chercher dans les participants à la clôture du sommet l'explication de cet empressement : Emmanuel Macron.

Si la présence de l'ancien ministre de l'Économie a attiré les foules au sommet des réformistes européens organisé à Lyon par Gérard Collomb, les Gracques, l'Institut Montaigne et les think tanks britannique Policy Network, italien Astrid et allemand Das Progressive Zentrum, elle a aussi dissuadé certains grands participants. Le président italien Matteo Renzi, l'Allemand Sigmar Gabriel, Pierre Moscovici, Jean Pisani-Ferry, Jean Peyrelevade, Jean-Louis Borloo, les responsables du think tank Terra Nova ont décliné plus ou moins récemment l'invitation.

Les pressions

Gérard Collomb, puissance invitante, n'a pas fait mystère des « pressions » exercées par Solférino et l'Élysée sur les invités socialistes. Emmanuel Macron, lui, a avancé certaines contraintes d'emploi du temps : « Manifestement, il y a eu des soubresauts autour de cet événement prévu depuis plusieurs mois, mais il y a eu des contraintes d'agenda », a-t-il assuré, en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant