Macron, Aubry, Hidalgo, "le silence est d'or", dit Hollande

le
2

BRUXELLES, 24 septembre (Reuters) - "Parfois le silence est d'or", a déclaré François Hollande, interrogé dans la nuit de mercredi à jeudi sur les critiques de Martine Aubry envers Emmanuel Macron et sur les vifs échanges entre ce dernier et Anne Hidalgo. Le président français était invité à réagir aux propos de la maire socialiste de Lille, qui a dit en avoir "ras-le-bol" du ministre de l'Economie, dont elle a fustigé l'"arrogance" et l'"ignorance" ( ID:nL5N11T256 ), ainsi qu'aux dernières déclarations d'Emmanuel Macron concernant la maire socialiste de Paris. A propos d'Anne Hidalgo, le ministre de l'Economie déclare dans les colonnes du quotidien Le Parisien à paraître jeudi que "si elle avait été en capacité d'ouvrir les commerces le dimanche dans les zones les plus attractives, nous n'aurions pas eu à mener cette réforme. Elle n'a pas souhaité que nous échangions. C'est son choix." "Je comprends que les équilibres politiques de la Ville de Paris aient rendu impossible pour sa maire de conduire cette évolution, mais ce n'est pas mon débat", ajoute-t-il. "Je ne vais pas en parler là, mais parfois le silence est d'or", a commenté François Hollande lors d'une conférence de presse à l'issue du Conseil européen sur les réfugiés, à Bruxelles. (Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M156470 le jeudi 24 sept 2015 à 08:07

    Nous avons de bonnes raisons de nous réjouir, songez comme ils sont compétents nos dirigeants : La pauvreté a reculée et les faibles revenus 50 % ont progressé de 100 €. par an dans le même temps, les autres 50 % ont reculé de 700 €. Où le bât blesse, c’est que le compte n’y est pas : 700 – 100 = 600 € volatilisés ???

  • janaliz le jeudi 24 sept 2015 à 07:01

    Effectivement pèpère en 2012 il valait mieux aller te coucher plutôt que de raconter des billevesées... Le silence est vraiment une nécessité quand on est indigent à la comprenette...