Macron attend de Londres de la clarté, pas une baisse de l'IS

le
0
    PARIS, 4 juillet (Reuters) - L'Union européenne attend du 
gouvernement britannique qu'il tire les conséquences de la 
décision de sortir de l'UE et la baisse de la fiscalité n'est 
pas attendue en priorité, a déclaré à Reuters le ministre 
français de l'Economie, Emmanuel Macron. 
    Le ministre britannique des Finances George Osborne a dit au 
Financial Times qu'il prévoyait d'abaisser l'impôt sur les 
sociétés en dessous de 15% pour réduire les conséquences de la 
décision du Brexit sur les investissements.   
    "Ce qui est surtout attendu du gouvernement britannique, ce 
sont des annonces sur les conséquences qu'ils entendent tirer du 
vote du peuple britannique. Je n'ai pas le sentiment personnel 
que la première conséquence soit une baisse de la fiscalité", a 
dit Emmanuel Macron en marge d'un événement à Bercy. 
    Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé 
qu'il laisserait à son successeur le soin de déclencher la 
procédure de sortie de l'UE, ce qui ouvre une période 
d'incertitude de plusieurs mois, alors que les Vingt-Sept ont 
demandé à Londres d'aller vite en besogne. 
 
 (Leigh Thomas, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant