Macron annonce des mesures pour doper la finance participative

le
0
DES MESURES POUR FAVORISER L'ESSOR DU FINANCEMENT PARTICIPATIF
DES MESURES POUR FAVORISER L'ESSOR DU FINANCEMENT PARTICIPATIF

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a dévoilé mardi une série de mesures destinées à favoriser l'essor du financement participatif, parmi lesquelles le relèvement de 1 à 2,5 millions d'euros du plafond des sommes pouvant être collectées par les plates-formes spécialisées dans le "crowdfunding".

Pour les particuliers, la limite des prêts participatifs avec intérêt passera de 1.000 à 2.000 euros et celle des prêts sans intérêt de 4.000 à 5.000 euros, a précisé le ministre de l'Economie.

Deux autres mesures ont pour but d'assouplir le dispositif: l'élargissement, notamment aux actions de préférence, des titres ouverts au crowdfunding et la possibilité donnée aux personnes morales de prêter en souscrivant de bons de caisse via les conseillers en investissements participatifs.

"Ces mesures (...) permettront d'élargir le champ d'action des plates-formes, d'offrir des possibilités de financement plus larges", a salué dans un communiqué Nicolas Lesur, président de l'association qui regroupe la plupart des plates-formes.

Son association, Financement participatif France, avait formulé en septembre dernier quinze propositions censées doper un mode de financement qui reste très marginal pour les entreprises mais peut en aider certaines faute de soutien des banques.

Le ministère de l'Economie a repris certaines de ces idées mais pas d'autres, notamment la création d'une fiscalité propre pour l'activité de prêts rémunérés, imposée au même régime que les intérêts des produits d'épargne.

(Simon Carraud)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant