Macron à Istres : «Le budget de la Défense sera le seul augmenté en 2018»

le
1
Macron à Istres : «Le budget de la Défense sera le seul augmenté en 2018»
Macron à Istres : «Le budget de la Défense sera le seul augmenté en 2018»

Déplacement à haut risque politique pour Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat est arrivé ce jeudi matin, peu après 10h, sur la base aérienne 125 d'Istres, l'un des maillons de la dissuasion nucléaire, pour délivrer un discours très attendu aux militaires, au lendemain de la démission du chef-d'Etat major des armées, le général Philippe de Villiers.

 

QUESTION DU JOUR. Pensez-vous qu'Emmanuel Macron va réussir à rétablir la confiance avec les militaires ?

 

 

LIRE AUSSI

> Armée : Macron sème la tempête

> Vingt-cinq ans de coupes budgétaires dans l'armée

 

Cible des critiques les plus vives après cette passe d'armes avec un militaire de très haute réputation, le président se déplace dans les Bouches-du-Rhône avec pour objectif de renouer un dialogue sérieusement entamé avec les armées. Il y est accompagné du général François Lecointre, le nouveau «CEMA », jusqu'à présent chef du cabinet militaire du Premier ministre et qui a été nommé mercredi midi à l'issue du conseil des ministres.

 

Emmanuel Macron est arrivé sur la base aérienne d'Istres pour une journée avec les militaires

 

Après une présentation des Rafale, Mirage, AWACS et autres avions de ravitaillement qui participent à la composante aérienne de la force de dissuasion, une visite d'infrastructures sensibles et un déjeuner avec les équipages «d'alerte», Emmanuel Macron s'est adressé au personnel de la base. «La crédibilité de notre dissuasion repose d'abord sur vous», a lancé le président de la République. 

 

«Je veux que vous ayez les moyens de votre mission»

 

Il a par la suite confirmé les prévisions budgétaires pour 2017, ainsi que l'objectif de porter à 2% du PIB le budget de la Défense d'ici à 2025. «Je veux que vous ayez les moyens de votre mission. (...) Dès 2018, pour nous mettre sur la trajectoire que j'ai indiquée, le budget du ministère des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz il y a 5 mois

    Pauvre type !