M6 ne voit pas de rebond du marché publicitaire au 2e semestre

le
0
M6 NE VOIT PAS DE REBOND DU MARCHÉ PUBLICITAIRE AU 2E SEMESTRE
M6 NE VOIT PAS DE REBOND DU MARCHÉ PUBLICITAIRE AU 2E SEMESTRE

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - M6 exclut un rebond du marché publicitaire au cours de la deuxième partie de l'année après une nette dégradation au deuxième trimestre, qui a pesé sur les revenus de sa chaîne vedette en dépit de ses succès d'audience.

Le chiffre d'affaires de M6 comme celui des autres chaînes du groupe de télévision et de ses activités de diversification se sont retournés à la baisse sur la période d'avril à juin après une hausse sur les trois premiers mois de l'année.

"L'incertitude sur l'activité économique ne permet pas d'envisager de rebond du marché publicitaire au deuxième semestre", indique le groupe dans un communiqué, tout en disant espérer gagner des parts de marché grâce aux bonnes audiences de M6.

La chaîne, dont la part d'audience a progressé de 0,9 point au premier semestre, a pourtant vu ses recettes publicitaires reculer de 4,0% sur la période, pénalisée par la nette dégradation du marché publicitaire français au mois de mai.

M6 a ainsi enregistré un repli de 6,6% de ses revenus au deuxième trimestre, en dépit de la diffusion en juin de l'Euro de football dont la chaîne détenait une partie des droits.

Le président du directoire Nicolas de Tavernost avait prévenu le mois dernier que les chiffres s'annonçaient décevants.

"Le marché s'est retourné violemment en mai. Juin n'est pas bon, juillet s'annonce mauvais ainsi que la rentrée", avait-il déclaré à l'occasion d'un colloque sur les médias.

TF1 PUBLIERA JEUDI

La France a échappé de peu à la récession sur fond de crise persistante dans la zone euro, et la croissance ne devrait pas dépasser 0,2% cette année, selon une enquête Reuters, conduisant certaines entreprises à revoir leur budget marketing.

L'agence ZenithOptimedia, filiale de Publicis, pronostique un ralentissement de la croissance des investissements publicitaires à la télévision en France à 0,5% cette année, contre +1,4% en 2011.

Les difficultés du marché publicitaire français pourraient également affecter le concurrent TF1, qui publiera ses résultats semestriels jeudi, ainsi que le groupe publicitaire Havas exposé aux économies européennes.

Au premier semestre, le chiffre d'affaires global de M6 a reculé de 1,2% à 710,8 millions d'euros, contre 717 millions attendus en moyenne selon un consensus de la rédaction de Reuters établi à partir des estimations de sept analystes.

Son résultat opérationnel courant a diminué de 14,7% en raison notamment des coûts d'acquisition des droits de retransmission de l'Euro.

Le résultat net part du groupe affiche en revanche une progression de 3,1% à 94,4 millions, grâce à une plus-value de 20,2 millions réalisée sur la cession d'une participation dans le studio américain Summit Entertainment.

En Bourse, le titre M6 a clôturé à 11,245 euros (+0,22%) avant ces résultats, donnant une capitalisation boursière de 1,42 milliard. L'action cède 2,4% depuis le début de l'année, après un recul de 36,3% en 2011.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant