«M6 est dans une position offensive d'investissement» 

le
0
INTERVIEW - Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, se dit prêt à basculer Paris Première en gratuit.

Le groupe audiovisuel privé a annoncé mercredi un recul de 3 % de son chiffre d'affaires.

LE FIGARO. - Comment expliquez-vous la hausse de 5,3 % des recettes publicitaires de M6 ?

Nicolas de TAVERNOST. - Le groupe est dans un cercle vertueux : celui qui consiste à investir dans les programmes pour améliorer la qualité de notre offre pour toutes nos chaînes (M6, W9, Teva, Paris Première...) et donc faire croître notre audience et rendre ainsi nos chaînes incontournables pour les annonceurs. Dans un marché pub de la télé en décroissance de près de 100 millions d'euros sur les quatre dernières années, nous avons augmenté nos recettes publicitaires (+ 3,1 %) de 13 millions. Au premier semestre 2011, le marché est stable et le groupe M6 réalise 6,2 % de croissance atteignant une part de marché de plus de 24 %. Ces chiffres reflètent nos scores d'audience : M6 est ainsi la seule chaîne historique à avoir progressé cette année à 10,5 % de part d'a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant