M6 entend rester vigilant sur le dossier Direct 8/Direct Star

le
0
M6 ENTEND RESTER VIGILANT SUR LE RACHAT PAR CANAL+ DE DIRECT 8 ET DIRECT STAR
M6 ENTEND RESTER VIGILANT SUR LE RACHAT PAR CANAL+ DE DIRECT 8 ET DIRECT STAR

PARIS (Reuters) - Le président du directoire de M6 Nicolas de Tavernost a prévenu mercredi qu'il se montrerait vigilant sur le dossier du rachat par Canal+ des chaînes gratuites Direct 8 et Direct Star qui vient de recevoir le feu vert de l'Autorité de la concurrence.

Le gendarme français de la concurrence a approuvé lundi l'opération, qui devrait rebattre les cartes sur le marché français de la télévision gratuite, tout en prévoyant une série d'engagements pour la filiale de Vivendi, notamment en matière d'achats de droits.

"L'autorité a bien remarqué qu'il y avait un problème de concurrence", a déclaré Nicolas de Tavernost lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

"Est-ce qu'elle en a tiré toutes les conséquences techniques qui sont complexes ? Est-ce qu'elle en a fait une bonne analyse juridique sur les conglomérats et les effets sur le marché ?", s'est interrogé le dirigeant du groupe de télévision.

M6 prévoit d'analyser en détail la décision de l'Autorité de la concurrence une fois qu'elle aura été publiée dans son intégralité.

"Nous n'excluons rien à ce stade", a indiqué Nicolas de Tavernost, en jugeant "relativement light" les conditions techniques prévues par l'Autorité de la concurrence.

Avant d'être mis en oeuvre, le rachat par Canal+ des chaînes du groupe Bolloré doit encore recevoir le feu vert du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) dont la décision est attendue courant septembre.

"Nous allons être extrêmement attentifs sur la façon dont le CSA va aborder cette question", a prévenu Nicolas de Tavernost.

PESSIMISME SUR LE MARCHÉ PUB

Le président du directoire a par ailleurs indiqué que la baisse des recettes publicitaires s'était poursuivie depuis le début de l'été à un rythme comparable à celui du deuxième trimestre.

Le groupe de télévision a exclu la veille un rebond du marché publicitaire au cours de la deuxième partie de l'année après une nette dégradation sur la période d'avril à juin marquée par une baisse de 6,6% des recettes de la chaîne M6.

"L'été ne semble pas à ce stade excellent", a déclaré Nicolas de Tavernost, précisant que la période estivale n'était pas la plus importante en termes d'activité pour le groupe.

Les recettes publicitaires du deuxième semestre seront en baisse par rapport à la période correspondante de l'an dernier, a précisé le dirigeant de M6, en ajoutant qu'il était encore trop tôt pour évaluer l'ampleur de cette diminution.

Le groupe maintient toutefois pour l'instant sa politique d'investissement dans les programmes, a précisé Nicolas de Tavernost.

A 10h20, le titre gagne 0,76% à 11,33 euros.

Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant