M&S-Le plan de redressement pèsera sur le bénéfice, le titre chute

le
0
    * Le redressement des activités habillement et articles de 
maison pèsera à court terme sur les bénéfices 
    * Les ventes 2016-2017 devraient suivre la même tendance que 
celles 2015-2016, marqué par une hausse de 2,4% du CA 
    * Le titre Marks & Spencer chute de plus de 7,5% 
 
 (Actualisé avec commentaires d'analystes, cours de Bourse) 
    par James Davey 
    LONDRES, 25 mai (Reuters) - Marks & Spencer  MKS.L  a dit 
mercredi que le plan de redressement de ses activités 
habillement et articles pour la maison allait dans un premier 
temps peser sur ses bénéfices, une annonce qui fait plonger le 
titre du distributeur britannique à la Bourse de Londres. 
    Vers 09h30 GMT, l'action Marks & Spencer chute de 7,42% à 
411,7 pence, accusant la deuxième plus forte baisse de l'indice 
Stoxx 600  .STOXX  et plombant l'indice regroupant les valeurs 
européennes de la distribution  .SXRP  (-0,16%). 
    Cela porte à quelque 9% le recul de la valeur depuis le 
début de l'année, contre -6,2% pour l'indice sectoriel. 
    Steve Rowe, l'ancien patron de la division habillement de 
Marks & Spencer devenu le mois dernier directeur général de 
l'entreprise vieille de 132 ans, a fait du plan de redressement 
de ce pôle une priorité. 
    Cela fait cinq ans que les ventes du pôle habillement et 
articles de maison, qui compte à hauteur de 60% du bénéfice de 
Marks & Spencer, reculent de manière quasi-ininterrompue. 
    Steve Rowe a déclaré qu'il concentrerait ses efforts sur 
l'amélioration des gammes et des configurations de magasins 
ainsi que sur une meilleure disponibilité des produits. 
    Il a également dit qu'il entendait poursuivre la diminution 
du nombre d'actions promotionnelles dans les rayons, tout en 
disant que les prix seraient plus affûtés. 
     
    HAUSSE DU DIVIDENDE ET DIVIDENDE SPÉCIAL 
    "Ces mesures, qui se rajoutent à des conditions d'activité 
difficiles, auront un effet négatif sur le bénéfice à court 
terme", a dit Steve Rowe. 
    "Nous sommes toutefois confiants que notre détermination à 
livrer le bon produit, le bon prix et le bon service permettra 
le retour à la croissance du pôle habillement et articles de 
maison." 
    Le nouveau directeur général de Marks & Spencer a souligné 
que les clients mettraient un certain temps à constater les 
améliorations apportées et à changer leurs habitudes d'achat. 
    Certains analystes se montrent d'ailleurs sceptiques sur 
l'issue du plan de redressement. 
    "Il n'y a pas de solution facile pour l'activité 
marchandises générales. Et, en attendant, M&S s'est plutôt 
distingué par une exécution de plans plutôt en-deçà des 
attentes", a dit Freddie George, analyste chez Cantor 
Fitzgerald. 
    Steve Rowe a dit que les ventes de l'exercice qui vient de 
commencer devraient suivre la même courbe que l'exercice 
2015-2016, clos le 2 avril, caractérisé par une hausse de 2,4% 
du chiffre d'affaires, à 10,6 milliards de livres (13,9 
milliards d'euros). 
    Le bénéfice imposable courant sur l'année s'est établi à 
689,6 millions de livres, contre 661,2 millions en 2014-2015 et 
un consensus des analystes financiers de 673 millions. 
    Steve Rowe a dit que d'autres questions stratégiques, dont 
l'international, le parc immobilier en Grande-Bretagne et 
l'organisation du groupe, seraient traitées cet automne. 
    Marks & Spencer propose un dividende 18,7 pence au titre de 
2015-2016, soit une progression de 3,9% et a dit qu'un dividende 
spécial de 4,6 pence serait versé au titre du premier semestre 
2016-2017. 
 
 (Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par 
Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant