M.Robert-Michon : " Je savoure toujours autant "

le
0
M.Robert-Michon : " Je savoure toujours autant "
M.Robert-Michon : " Je savoure toujours autant "
Un an après les Championnats du monde de Moscou, Melina Robert-Michon confirme à Zurich. La Française, en argent en Russie, grimpe de nouveau sur la deuxième marche du podium en Suisse. Avec toujours autant de plaisir.

Mélina Robert-Michon, un an après Moscou, vous décrochez votre deuxième médaille internationale...
Je savoure toujours autant. Ça fait toujours autant plaisir. Ça n'a pas été évident. Il a vraiment fallu que je me bouge pour aller la chercher cette médaille. C'était un peu mal embarqué mais j'ai su me re-mobiliser, ne pas me laisser avoir par les pensées négatives et avancer. C'est l'essentiel.

Le concours a été plein de rebondissements...
Je savais qu'avec le jet à 65 je n'étais pas encore tout à fait à l'abri de l'Allemande qui pouvait revenir et qui était très régulière cette année. En plus, elle lançait juste après moi donc il a fallu que j'attende son dernier jet pour être certaine d'être 2eme. Je suis très contente d'avoir su bien gérer ce concours qui avait mal commencé et je savoure parce que l'on sait que les Championnats d'Europe, c'est presque les Championnats du monde donc je suis vraiment très contente.

L'or semblait inaccessible
Je pense que l'or était vraiment inaccessible. Si elle avait été à 66 ou 67m, je pense que j'étais capable de faire ces performances-là. Mais en ce moment, elle est au-dessus. A moi de travailler pour aller la chercher dans les années qui arrivent. L'argent, c'est bien. C'est mieux que le bronze et encore mieux que rien du tout. Il y a plein d'athlètes qui repartent sans médaille donc, forcément, je suis contente. Ça donne encore plus d'envie, ça confirme que tout le travail que j'ai fait paye et c'est génial.

Par rapport à l'argent des Mondiaux de Moscou, quelle saveur a cette médaille-ci ?
Elle est différente parce que c'est vraiment la médaille de la confirmation. Il y avait beaucoup d'attentes et ça ne m'était jamais arrivé de débarquer sur un grand Championnat en étant un petit peu favorite. J'appréhendais de savoir comment j'allais gérer ça.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant